Point de vue sur labsence presque totale des français dorigines arabes et musulmans dans la vie politique française

Al Zaidi Hassan
2022 / 11 / 26

Point de vue sur l absence presque totale des francais d’origines Arabes et Musulmans dans la vie politique française.

Par l historien et journaliste Al Zaidi Hassan

Pour discuter et traiter ce sujet sensible et actuel, je dois mentionner certaines données géographiques, historiques, religieuse et politiques
-Données géographiques

La Méditerranée constitue une frontière naturelle commune à 3 continents.
Actuellement il y a 22 états riverains de la Méditerranée
11états à majorité musulmane :Albanie,Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Egypte, Libye,Algérie,Maroc,Tunisie,Syrie, Liban,Palestine,Turquie,et Israël (état à forte majorité juive).

10 états à majorité chrétienne:Grèce,Chypre,Espagne,Royaume-Uni (Gibraltar), France, Italie, Malte, Serbie, Monténégro, Slovénie.

Autrement dit,les peuples de ces pays du nord au sud et de l’est à l’ouest des rives de la mer Méditerranée sont là depuis très longtemps et ont toujours entretenus des relations commerciales,culturelles,politiques et guerrieres, avant même la naissance de nos soi-disant pays et états méditerranéens contemporains.


-Données historiques très anciennes et diversifiées

1. Les égyptiens pharaoniques étaient les premiers à imposer leur domination et à avoir joué, en 1274 avant notre ère, différents rôles au sud de la Méditerranée. Ramsès II ira jusqu à la Grande Syrie où il affrontera les Hittites de l Anatolie (Asie mineur) lors de la bataille de Qadesh, qu’il remportera.

2. Au 7ème siècle avant notre ère, l empire É-;-gyptien tombera sous la coupe de l empire Assyrien au nord-est de la Mésopotamie. Né au 2ème millénaire avant J.C, l’empire assyrien apparait dès le XXVe siècle avant notre ère comme l’empire le plus puissant du sud de la méditerranée.Le roi assyrien Assourbanipal envahira la capitale égyptienne Thèbes en -663.

3.En -539, les Assyriens tombent à leur tour sous la domination des Perses Achéménides d’abord conduits par le roi Cyrus II (règne de 555 - 529 av. J-C) par la suite, le roi Darius Ier,aussi connu sous le nom de Darius Le Grand (règne de 521 - 486 av. J.C) parviendra à occuper l’Egypte en -518 jusqu’aux territoires de l Indus, à l’est de l’empire Perse. Il atteindra l’Europe du sud, via la Macédoine, où il sera défait par les Athéniens lors de la bataille de Marathon en 490 av. JC. Son fils Xerxès (règne de - 486 à - 465) tentera de se venger et prendre sa revanche mais sera également défait en - 480 à Salamine et en - 479 à Mycale.

4.Un siècle plus tard, les deux empires perse et égyptien tomberont sous la domination du macédonien Alexandre le Grand (356-323 av. J.C). Fils de Philippe IIet d’Olympias,il participa et remporta, aux côtés de son père, la bataille de Chéronée, consacrant la domination macédonienne sur la péninsule grecque. A la mort de son père,il devient le chef de la confédération Hellénique. Il réprima avec force les révolutions des villes grecques sous sa domination en détruisant Thèbes (en Grèce)et en soumettant Athènes devenant ainsi le maitre incontesté de la Grèce. Il envahira ensuite l’Asie en vainquant à Arabelle les perses gouvernés par Darius III (336-330 av. J.C) au Nord-Est de la Mésopotamie en -331 Alexandre enchainera les victoires avec l’occupation de Babylone, Suse et Persépolis qu’il réduira en cendres. Il prendra en -329/-328 Bactriane (Afghanistan), Hyrcanie (sud-est de la mer Caspienne) et Sogdiane (Samarcande-Ouzbékistan) et en fera des colonies qui prendront toutes son nom avant de franchir l’Indus en -329. Cependant l’épuisement de ses soldats qui refusent de le suivre plus loin le forceront à retourner à Babylone où il mourra en 323 av. J.C. Ses généraux successeurs, les diadoques, hériteront de son empire et continueront à dominer entre 323 et 23 av J.C. la Perse, la Mésopotamie, la Grande Syrie et l Egypte.

5. Les Carthaginois, ayant des racines phéniciennes se situant dans la région du sud du Liban actuel, fondèrent dès le 3ème millénaire avant notre ère des dizaines de cités/états sur les rives de la Méditerranée dont Sidon, Tyr,Tripoli ,et Ougarit. En - 815 av. J.C, soit 65 ans avant la naissance de Rome, c’est la reine phénicienne Didone qui fonda Carthage sur la côte orientale de la Tunisie actuelle, à l’est de la Méditerranée. Carthage devient pendant plus d’un siècle le cœur commercial et culturel de la Méditerranée.Ce qui lui vaudra d’être en compétition avec les cités/états grecques voisins, et ira en guerre contre ces derniers en Sicile, territoire dominé par les grecques qui perdront la bataille de Himère en 409 av. J.C.
Le roi carthaginois Hamilcar Barca (-280/-228) conduit une guerre en Espagne, où il y mourra lors des combats. Ses fils Hasdrubal (-245/-207) et Hannibal (-247/-183)poursuivront cette guerre qu’ils remporteront après sa mort.
Ses 2 fils lèveront ensuite une armée de plus de 102 000 soldats et 37 éléphants et marcheront vers Rome en 207 av. J.C, qui rassemble à son tour 70 000 soldats romains et alliés, conduits par le Consul Scipion, dit l Africain (Né en -236/ mort en -183). En -202, il mit fin aux invasions carthaginoises conduites par Hannibal lors de la bataille de Zama1.

6. En 750 av JC, Rome est fondée. Dès le troisième siècle av JC, Rome joue des rôles importants en Méditerranée, à la fois économiques, politiques et culturels.
En - 63 av JC, la Grande Syrie, dite le croissant fertile incluant la Syrie, la Palestine, la Jordanie et le Liban tombera sous la domination de l empereur romain Pompeï. Ces territoires seront confiés à l empire romain d’orient, aussi connu sous le nom de l’empire Byzantin, lors de la chute de Rome en 476 jusqu’en 636 de notre ère, année marquée par la bataille du fleuve de Yarmouk remportée par les Arabo- Musulmans dans la vallée du fleuve du Jourdain, conduite par le général Khalid Ibn Al Walid. Les Pays Méditerranéens de l Afrique du Nord furent incorporés à l empire romain en 27 av JC jusqu’en 641 de notre ère,avant d’être islamisés après des expéditions conduites par les généraux arabo-musulman Amro Ibn Ass et Moussa Ibn Nasir ainsi que leurs successeurs.


-Données religieuses orientales

-EnMésopotamie
Le prophète Ibrahim AL Khalil (Le bien aimé), désigné par beaucoup comme étant le père des religions dites monothéistes. Il est né approximativement en -1813 à Ur, ville située au sud-est de l’Irak actuelle, et serait mort aux environs de 1638 av JC à Hébron, en Palestine. ILPrêchant un dieu unique, il rentrera dans un conflit idéologique avec le roi tyran Nimrod (1751/1638 av JC) qui le condamnera au bûcher d’où il sera miraculeusement sauvé. Il sera contraint de quitter son pays avec sa première femme Sarah, sumerienne, en --dir--ection du sud, vers la semi péninsule arabe. A la Mecque, avec l accord de sa femme Sarah, il se marie avec une égyptienne prénommée Hajar, qui lui donnera son premier fils, Ismaël. Après 5 ans, sa première femme, Sarah, fut miraculeusement aussi tombée enceinte, et donne à son mari son deuxième fils, Isaac.Et, pour des raisons inconnues, Sarah convaincra son mari Ibrahim de quitter sa deuxième femme et son fils Ismaël se trouvant à La Mecque, pour partir avec lui et leur fils Isaac vers une d autre région plus riche. Il accepta de partir avec eux vers le Nord, le pays des Cananéens ou des Palestiniens, où il mourra, en étant resté fidèle à l’idée du Dieu unique. Le nom d Ibrahim est répété de façons positives 69 fois dans le Corancomme le pere des religions dites monothéisme.

2. En Egypte
Le pharaon Aménophis 4, surnommé Akhenaton, 10ème pharaon de la 18ème dynastie, gouvernera de -1355 à -1338 et adoptera une nouvelle religion : le culte du soleil. Cette religion est représentée par le dieu unique Aton. Elle sera suivie jusqu’à la fin de règne de la 18ème dynastie, soit jusqu’en -1292 avant notre ère.
Moïse (-1391/ -1271), fils de Amran, est issu de la communauté juive établie en Egypte depuis l’arrivée de son ancêtre le prophète Joseph, lui-même descendant du prophète Abraham. Moïse adoptera pour sa communauté l’idée du dieu unique.2

La 19ème dynastie (-1296/ -1186), comptant 8 pharaons, marquera un tournant religieux. En effet, le 3ème Pharaon d’entre eux, Ramsès II (-1279/ -1213), refusera l’idée d’un dieu unique et imposera à tous ses sujets de revenir à leurs anciennes croyances, avec un retour au culte polythéiste du dieu Amon.

Moïse conduira un exode composé d’environ 4000 personnes vers le désert du Sinaï, au nord de l’Egypte, où ils erreront pendant près de 40 ans avant que certains d’entre eux ne trouvent refuge au sud de la Palestine actuelle où ils fondèrent des « foyers » isolés et séparés dont notamment celui de la Judée du Sud entre -931 à -597 en bordure de la Mer Morte et détruits par Nabuchodonosor, et celui de la Samarie (aujourd’hui Naplouse) fondé en - 880 à - 721, détruit par Sargon II d’Assyrie.
Certains des descendants des prophètes hébraïques cohabitent toujours avec d’autres peuples de la Palestine comme par exemple les Cananéens, des Hyksos, des Arabes et d autres avant l’invasion de ces territoires par les romains de l’occident et de l’orient ayant commencée aux alentours de l’an -63 jusqu’en 636 de notre ère. Le nom de Moise fut répété dans le Coran d une façons positive 136 fois.


3.En Palestine
Marqué par l’avènement et la naissance de l’enfant prodige appelé Jésus, né en Palestine entre l an -6 et l an -3 de notre ère, la Palestine connaitra un nouveau tournant théologique. Jésus sera lui aussi, à l instar de ses prédécesseurs mésopotamien et égyptien, confronté philosophiquement, par ses idées, aux rabbins sadducéens, pharisiens du Temple de Jérusalem et les représentants romains qui occupaient et gouvernaient la Palestine depuis 63 av JC.
Les rabbins iront dénoncer au gouverneur romain Ponce Pilate qu une personne de leur communauté encouragerait les gens à ne plus payer d’impôts aux romains et prêcherait une religion différente de celle des romains, adeptes du culte de Jupiter. Dans un premier temps curieux, le gouverneur Pons Pilate fera venir et interrogera Jésus non convaincu par sa culpabilité, il le libérera. Les Sadducéens, gênés par l’idéologie prônée par Jésus, insisteront auprès de Pilat en argumentant la préparation d’un complot le visant --dir--ectement. Jésus sera rejugé et exécuté avec d’autres criminels en l’an 30. Le nom du Jésus est répété dans le Coran, d’une façon positive 25 fois. D ailleurs, dans le Coran, Jésus n’est pas mort et serait monté physiquement au ciel.3


-Le Christianisme est né en orient,Nous avons mentionné plus haut que le martyre Jésus avait, pour avoir prêché une nouvelle religion, été arrêté, jugé et exécute en l’an 29/30 à Jérusalem par le général romain Ponce Pilate avec la complicité des rabbins juifs.
Ses douze disciples appelés “les Apôtres”, décidèrent de poursuivre son action et se mirent à promouvoir les mêmes idées universelles de paix, d’amour, de fraternité en Palestine et ailleurs.
– En Palestine Ils étaient
-Judas Iscariote , qui a dénoncé Jésus et facilitera son arrestation. Judas meurt à Jérusalem en l’an 30.
-Jacques Le Majeur ,Fils de Zébédée, frère de l’apôtre Jean, né à la fin du premier siècle avant JC en Galilée et prêchera à Jérusalem avant d’être exécuté en l’an 44 par l’autorité romaine, avec la complicité des rabbins juifs.
-Jacques Le Mineur,Fils d’Alphée, né également au premier siècle avant JC, il est exécuté en l’an 62 à Jérusalem par les romains, avec la complicité des rabbins juifs.
-Simon Le Cananéen,Dit Simon Le Zélot, exécuté en l’an 65 à Jérusalem par les romains, avec la complicité des rabbins juifs.Jérusalem verra la construction de sa première église en l’an 31. Jacques Le Juste en deviendra le premier chef en l’an 38, soit après l ascension de Jésus Christ, jusqu’à son exécution en l’an 61/62. Pour la chrétienté, il est le premier évêque de Jérusalem.

-En Grece,cétait André Frère de Pierre, né à la fin du premier siècle en Galilée et exécuté en l’an 60 dans la région de Patrus, en Grèce.
-En Arménie,Ils étaient
-Barthelemy, Né à la fin du premier siècle avant J-C et exécuté en l’an 41 en Arménie.
-Jude,dit Thadée, exécuté en l’an 62 dans .Le royaume d’Arménie connaitra ses premiers courants chrétiens dès l an 40/41, selon l’Acte XII des Apôtres, par l’action de St Barthelemy et Judas Thadée ce dernier étant né en Judée et exécuté en Arménie vers l’an 62. Le roi arménien Tiridate IV, gouvernant de 298/330, est issu de la dynastie perse des Arsacides, de la communauté des parthes, établie au nord-est du plateau perse dynastie qui colonisera la région d’Arménie de l’an 12 à l’an 428 sous le protectorat des romains contre les perses sassanides, dynastie contre laquelle les perses Arsacides sont en conflit. Tiridate IV adoptera la chrétienté en l’an 301 en confrontation au Zoroastrisme, la religion prônée par les Sassanides.
– En Asie Muneur Ils etaient
-Jean,Frère de Jacques de Zébédée, né en Galilée à la fin du premier siècle avant JC et exécuté dans la région d’Izmir, en Turquie actuelle
-Philippe Né au premier siècle avant JC et exécuté aux environs de l’an 62/63 à Hierapolis, Cappadoce, en Turquie actuelle.

- -En Syrie c’est en Antioche, ville fondée en 300 av JC par le général macédonien Séleucos, située au nord-ouest de la Syrie et se trouvant dans la Turquie actuelle, verra se développer le christianisme. Selon les « Actes des Apôtres » 11 à 26, c’est dans cette même ville que les disciples de Jésus reçoivent pour la première fois le nom de chrétiens. Antioche devient le siège d un des patriarcats chrétiens d orient St Pierre qui deviendra son premier évêque après avoir --convert--i son prince. Au 4ème siècle, l’église d Antioche est la plus importante de la chrétienté après Rome.
Constantinople verra Stachys comme son premier archevêque de l’an 38 à l’an 54 de notre ère

–En Inde,c’est Thomas,Appelé Le Jumeau, né en Galilée au premier siècle avant JC et exécuté en l’an 55 dans la région de Mylapore, en Inde. Symbole d’incertitude religieuse pour avoir douté de la résurrection de son maître Jésus après son exécution.
- En Ethiopie,Mathieu,Né au premier siècle avant JC et exécuté en l’an 71 en Abbyssinie.
- En Egypte cést en Alexandrie voit apparaitre en 325 la doctrine copte condamnée par le Concile de Nicée, du nom d’une petite ville proche de Constantinople, sous l’ordre de Constantin Ier et en vue de condamner la doctrine d’Arius, l’arianisme et maintenir l’unité de l’église.
Les Coptes comptent actuellement plus 15 millions dont 9 millions en Egypte 5 millions en Ethiopie et 1 millions en Erythrée.

- En Italie- à Rome c’est Pierre,Connu avant son évangélisation sous le nom de Siméon BAR-YONAH, est un juif de Galilée (Al Jalil en arabe), né à la fin du 1er siècle avant JC et mort exécuté en 66 à Rome. Il faut attendre l’année 313 et l’empereur Constantin pour voir promulgué l’Edit de Milan, à la suite duquel la religion chrétienne deviendra une des religions de l’empire romain. Saint Pierre en sera le premier évêque.Il faut noter que, sur les douze apôtres, deux parmi eux se trouvaient en Europe André en Grèce et Pierre à Rome.

-Les 4 évangiles officiels et reconnus par tous les courants chrétiens :

- L’évangile de Marc (Marcus) disciple de l’apôtre Pierre.Rédigé vers 65/70, il est le plus court et le plus ancien des 4 évangiles admis. Il est destiné aux peuples romains alors persécuté par l’empereur Néron qui connait mal le judaïsme. Marc cite peu la Bible mais explique les mots et les usages juifs. Il présente Jésus comme libre, refusant d’être le Messie politique et royal que les juifs attendaient.

– L’évangile de Mathieu,Daté de l’an 80, il est le deuxième évangile. Celui-ci fait de nombreuses références critiques à l’Ancien Testament (Bible des Juifs) pour justifier la mission de Jésus.

– L’évangile de Luc ,Rédigé vers l’an 85 à Antioche, les écritures de Luc semblent être celles d’un homme de culture grecque s’adressant aux communautés grecques autrefois païennes. Son « second tome », intitulé les Actes des Apôtres, fait partie également du Nouveau Testament.

– L’évangile de Jean,Rédigé vers l’an 90, dans la région d’Ephese (Turquie actuelle), il se différencie des autres évangiles de par son contenu. Il semble être le résultat d’une longue élaboration littéraire. Il insiste sur la relation étroite qui lierait Jésus à son Dieu.

. Dans La Semi Péninsule Arabe
Né en 570 de notre ère, Mohammad, fils d’Abdullah, a lui aussi prêché, de 610 jusqu’à sa mort en 632 à Médine, pour la religion du Dieu Unique, religion appelée Islam. Elle compte de nos jours plus d’1 milliards 250 millions d’adeptes aux quatre coins du monde4.

Dans les faits, toutes les religions dites monothéistes ou non sont nées en Afrique-Egypte et en Asie en Palestine et en Hedjaz ainsi les religions spirituelles dont d’hindousime et buddhisme et la majorité d’autres formes des religions.

– Le Royaume des Francs-germanique

1.En 489, le roi des Francs Clovis I, ayant vécu de 466 à 511, a christianise son royaume, englobant les régions de Germanie (Allemagne, Belgique, Pays Bas et la France).

2.En l’an 1054, apparait une nouvelle doctrine à l intérieur du christianisme européen créant le premier grand schisme lorsque les églises dites d’origines orientales, telles celles de Constantinople, de Grèce, de Chypre, d Arménie et de Russie adoptent la doctrine dite orthodoxie son siège sera à Constantinople.

3. En 1525, le Cardinal germanique Martin Luther écrit 95 thèses réformistes et très critiques au sujet du catholicisme. Excommunié par le Vatican, il adaptera sa pensée pour une nouvelle doctrine religieuse appelée le protestantisme. Martin Luther sera suivi, en1530, par le théologien catholique français Jean Calvin, né en 1509 en France et refugié à Genève où il décède en 1564. Ses partisans subissent de lourdes exactions de la part des catholiques, comme par exemple la mort de Michel Server, brulé vif.

4.En 1534, le roi de l Angleterre Henry VIII est excommunié à son tour par le Vatican. Il fonde, lui aussi, sa doctrine religieuse.

5.En 1598, le roi de France Henri IV signera l’É-;-dit de Nantes. Il parviendra ainsi à apaiser les différents conflits religieux entre protestants et catholiques en fixant le statut des protestants de France et en leur accordant leurs droits civils, politiques et surtout religieux. La majorité des catholiques n’approuvant pas, Henri IV sera assassiné par l’un de leurs fanatiques nommé François Ravaillac.

6.Louis XIV, dit Le Roi Soleil, gouverne la France catholique de 1643 à 1715. En 1648, il révoque l É-;-dit de Nantes et interdit aux protestants d exercer leur culte. Leurs pasteurs sont bannis et persécutés à partir de 1680. Plus de 200 000 protestants français émigreront aux Pays-Bas, et certains entre eux, surnommé « Camisards », fondent des groupes hostiles au gouvernement français. Et 1709 les protestants de France, se révoltent encore, conduits par Maazel, qui fut exécuté en 1710.

7.Le roi Louis XVI prend le pouvoir en 1774. Il signe en 1787, avant sa mort par guillotine en 1793, un nouvel É-;-dit pour voir les protestants de France exercer leur culte librement.

8.Le 14 juillet 1789, certains des grands --dir--igeants révolutionnaires français déclarent leur athlétisme. La Convention, régime politique qui gouverne alors la France, n’est pas favorable à ses mouvements créant du désordre.

9.Le 15 août 1801, l’Empereur Napoléon Bonaparte informe le pape Pie VII que la religion romaine appelée le catholicisme n’est plus la religion unique en France, considérant les croyances diverses de ses sujets.

10.En 1905, « la loi de la séparation de l état et de l église » adoptée par le président de la IIIème République Emile Loubet, qui gouvernera de 1899 à 1906, et son gouvernement mené par Mr É-;-mile Combes, Premier Ministre, indique dans son Article 2 que : « La République ne reconnait, ne salarie ni ne subventionne aucun culte… ». La loi impose le retour à l’état de tous les édifices culturels. Aussi, cette même loi de 1905 n’avait jamais vraiment été appliquée dans les anciennes colonies.Encore aujourd’hui, elle rencontre beaucoup de difficulté à être appliquée aux territoires et départements français d’Outre-Mer (Mayotte). 5
11.Les autres églises françaises (protestante, Jésuite, Dominicaine, etc..) constituent environ 45% de la population chrétienne. Chacune d’entre d elle prône avec acharnement la propagation de ses idées, de sa pensée, et l’exportation et l évangélisation des populations aussi lointaines soient elles, et de manière plus active que dans leur propre pays. Les églises françaises et celle des autres pays européens soutiennent toujours les mouvements et les partis qui avaient été adoptés par les philosophies conservatrices, impliquées dans les guerres de croisades, encourageant la colonisation des pays non chrétiens et exerçant un prosélytisme important chez ces derniers. Autrement dit les églises européennes exercent une sorte de colonisation culturelle et religieuse à travers le monde et notamment dans les pays à majorité non chrétienne.


-Les Juifs de France

1.Les traces les plus lointaines de laprésence de communautés juive en France se remonteraient au 4ème siècle de notre ère. Ces communautés se seraient exportées au sein de l’empire romain qui occupa leurs territoires historiques de la Grande Syrie (Syrie, Liban, Palestine et Jordanie) dès 63 av. J.C.

2. En l’an 805, l empereur romano-germanique Charlemagne envoi le juif Issac pour une mission diplomatique à Bagdad et rencontrer le 5ème calife abbasside Haroun Al Rashid ce dernier gouvernera de 786 à 809. 6

3. Il existe principalement deux grandes branches liées aux juifs.
Les « Séfarades » qui, historiquement, représentent les peuples juifs orientaux implantés dans la semi-péninsule d’Arabie, en Palestine, en Egypte, en Afrique du Nord et dans le semi péninsule ibérique. Leur langue est l’hébreu, qui est une langue sémitique. Les populations juives « ashkénazes » qui ne sont pas juifs sémitiques leur langue est le « Yiddish », langue née et développée en Rhénanie, composée de germanique, de latin et d’hébreu. 7

4. En1215, pendant les croisades, le 4ème Concile Œcuménique de Latran décide d’obliger les juifs et les sarrasins se trouvant sur les terres catholiques à utiliser des codes vestimentaires pour les distinguer des autres communautés.

5. En 1242, et sous l’ordre de Louis IX dit Saint Louis (né en 1226 et assassiné en 1270 en Tunisie) plusieurs exemplaires du « Talmud de Babylone » sont brulés sur la place de Grève, à Paris. 8

6. En 1306, le roi Philippe le Bel expulse les juifs de France et brule la Thora.9

7. En1492, au lendemain de la chute de Grenade,en Espagne,les juifs d’Espagne« séfarades »,sont chassés d’Andalousie aux cotés des musulmans. Ils partirent ensemble en Afrique du Nord, avant que certaines de ces communautés juives nepartent plus loin vers d’autres territoires arabo-musulmans comme l’É-;-gypte, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine. Quelques familles iront même jusqu’en Palestine.

8. En 1555, le Pape Paul IV rédige une « bulle pontificale », diminuant ainsi les droits des juifs européens et les obligeant à vivre reclus dans les ghettos.

9. En 1789, la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen » redonne aux juifs et aux protestants de France leurs libertés de cultes.

10.Le15 août 1801, Napoléon Bonaparte signe avec le Pape Pie VII le traité de Concordat afin de définir les relations entre l’église catholique et les autorités civiles.

11. En 1808, les Juifs français accèdent à l état civil de droit10 .

12- Le décret n 136 du14 octobre 1870 signé par le ministre de la justice Adolphe Crémieux,d’origine juive,accorde d’office la nationalité française aux « israélites indigènes » d’Algérie (environ 35 000 juifs séfarades) officialisant leurs collaborations avec les occupants français du pays dont ces juifs sont natifs, l’Algérie.

13. Le colonel juif Alfred Dreyfus (1859/1935), arrêté et condamné en octobre 1894 pour « trahison », puis libéré en1906 après une longue bataille médiatique dans à laquelle ont participé certains hommes politiques et intellectuels français dont notamment Emil Zola et Georges Clemenceau. Les juifs de France en ont largement profité, pour assurer de plus en plus leur influence sur la société française11.

14. En 1886, Edouard Drumont publie un ouvrage intitulé « La France Juive » dans lequel il essaie de démontrer que les juifs de France tenteraient de contrôler tous les secteurs de la société française. Republié en 1938 par l’éditeur Flammarion, dans l espoir de dénoncer leur lourde influence sur la société où ils vivent.

15. Le 9 décembre 1905, la loi sur la laïcité est votée, garantissant aux protestants et aux juifs l’égalité sociale et de culte aux cotés des catholiques.

16. Pendant la première guerre mondiale, les allemands menacent les intérêts de l’Angleterre, qui sollicitera le plus grand soutien de ses populations juives, notamment les intellectuels, les riches et toutes autres personnes influentes.
Le 2 novembre 1917, le ministre des affaires étrangères anglais Arthur Balfour, leur promet au nom de son gouvernement, et en échange de leurs soutiens, un foyer en Palestine après la fin de la guerre, à condition d’une victoire. Le gouvernement français de Raymond Poincaré et son premier ministre Georges Clemenceau y étaient favorables.

17. Entre 1940, la France est occupée par l Allemagne nazie le régime de Vichy instauré envoie vers les camps allemands des milliers de juifs, dont parmi eux des juifs séfarades originaire d Algérie ayant obtenus la nationalité française en 1870.

18. En 1943, les Juifs de France parmi leur plus grands notables créent secrètement « Le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France » (C.R.I.F) un an après la création en 1942 de l’« American Israël Public Affairs Committee » (A.I.P.A.C) aux É-;-tats-Unis.

19. Le 29 novembre 1947, la résolution n°181 de l’O.N.U visant à partager la Palestine en 2 états est adoptée. La France compte parmi les 33 pays favorables ayant votés « pour » 13 pays ont voté « contre » et 10 se sont abstenus.12

20. Le 15 mai 1948, l Etat d Israël est déclaré officiellement. Il est aussitôt reconnu par la majorité des pays européens membres de l O.N.U. dont la France, toujours impliquée dans ses campagnes de colonisation de certains pays arabo-musulmans.13

21. Le 29 octobre 1956, la France encourage Israël à envahir l’É-;-gypte suite à la nationalisation de la société du Canal de Suez par le gouvernement égyptien le 23 juillet 1956.

22.Le 11 octobre 1962, le Pape Jean XXlII ouvre le « IIème Concile œcuménique du Vatican », aussi connu sous le nom de « Concile Vatican II ». L’église catholique revoit sa position vis-à-vis des religions non chrétiennes, des juifs et la liberté religieuse. L’application de ces nouveaux principes et d’équité de traitement entre ces différentes religions monothéistes resterait, encore à ce jour, très discutable concernant l’Islam14.

D’un point de vue politique et social et malgré les nombreuses difficultés et épreuves qu’ont connu les populations juives à travers les âges,dont l’génocide commé par des européens pourtan les Arabes et les Musulmans continuentt payer de lourds facteurs dans tous les demanies dont la perde de 9/10 de la Palestine en faveur desgenes emportésde tous les coins du monde dont des Ashkénazés qui sont non vrai juifs sémétiques orienteaux.

Des francais juifs dits intelectuels dont monsieur É-;-ric Zemmour est né dans une commune de banlieue parisienne,est issu d’une famille d’origine séfarade d Algérie,préchedepuis des années a travers les médias une guerre vis-à-vis de l Islamdans le monde et des musulmans français tandis qu’il soutient vivement la politique colonialiste d’Israël contre le peuple palestinien dont les chrétiens arabes de Palestine le pays natal de notre signieur Jesus christe.
En janvier 2022, il déclare sa candidature à l’élection présidentielle française. Il clame vouloir « sauver, libérer et protéger la France et les français des immigrés Musulmans ». Il rassemble autour de lui la grande majorité des extrémistes de droite. Il était, le candidat le plus dangereux de tous. Heureusement qu iln’obtient méme pas le 5/ des vois car s il aurait élu il y aura de guerre civile et ethnique en France.Il continue ses lourdes fauses critques ontre l’Islam et les Musulmans qui certains entre eux sont laches et terroristes mais les vrai terroristes sont les puissances conlonialistes dont Israel.

-Les relations des Arabo-Musulmans avec l’Europe dès 630.

1. En 630, le prophète de l’Islam Mohamed envoie, dans le cadre de sa mission prophétique, 4 lettres diplomatiques aux grands chefs des empires voisins : le Roi Négus d’Abyssinie, le Pape des coptes d’Egypte, Héraclius le César de Byzance et Khosrô II l’Empereur de Perse les invitant à rejoindre l’Islam. Ces 2 derniers grands souverains feront exécuter les ambassadeurs envoyés par le prophète de l’Islam. Mohamed réagit à son tour et envoie des troupes vers le siège de l’empire byzantin, à Damas mais ses armées sont stoppées et défaites dans la région de la Jordanie actuelle.15

2. En 636, le 2ème calife de l’Islam Omar, engagé dans la poursuite du projet d’expansion de l’Islam déjà entamé par ses prédécesseurs, --dir--ige son armée vers Damas, capitale de la Grande Syrie sur son chemin, l’armée arabo-musulmane rencontrera l’armée byzantine au fleuve Yarmouk (Jordanie) les byzantins subissent une lourde défaite militaire et politique ils sont contraints d évacuer les 4 régions de la Grande Syrie, notamment celle de la Palestine.16

3. De 638 à 640, les byzantins perdent l’É-;-gypte qui passe sous la domination des arabo-musulmans.

4. Entre 640 et 670, l Afrique du Nord tombe, en majeure partie, entre les mains des arabo-musulmans.

5.En 711, le 5ème calife Al Walid Ben Abdel Malik,de la dynastie des Omeyyades, commande aux troupes, menées par Moussa Ibn Nasser et son général Tariq ibn Ziyad, de prendre l’Espagne. Ils traverseront l’actuel Détroit de Gibraltar et débarqueront en Andalousie où ils resteront jusqu’en 1492, soit près de 781 ans.16

6. Entre 716 et 732, le sud-ouest de la France subit l invasion des musulmans venus d Andalousie et menés par le général Abdel Rahman Al Ghafiqi. De Bordeaux à Marseille et jusqu’à Lyon, c’est tout le sud de la France qui est conquis jusqu’à Poitiers, à 70 km au sud de Paris, où ils seront stoppés le premier jour de ramadan de l’an 114 de l’Hégire, soit le 20 octobre 732. Abdul Rahman Al Ghafiqi, alors gouverneur de l’Andalousie,est tué,laissant ses armées sans chef.
Les troupes musulmanes préfèreront abandonner. La plupart des soldats seront emprisonnés tandis que certains prendront la fuite. Le lendemain, Charles Martel (né en 688 et mort en 751), ses frères et ses fils deviennent des héros, non seulement pour la France mais aussi pour l’É-;-glise catholique qui les élèvera au rang de « pieu sauveur de la chrétienté »17.

7. En 751, Pépin le Bref, fils de Charles Martel, lui succède et devient roi jusqu à sa mort en 768. Puis, Charlemagne, frère de Pépin Le Bref et fils de Charles Martel récupère la couronne du Royaume des Francs (règne de 768 à 814) et collaborera davantage avec le Pape en déclarant qu’il veut combattre les Byzantins de Constantinople, les orthodoxes et les musulmans d Espagne. En 797, Charlemagne met à l’œuvre son projet de lutte contre les musulmans d’Andalousie et les byzantins orthodoxes de Constantinople. Il confie à un certain Isaac, juif parlant arabe, une mission diplomatique à Bagdad pour y rencontrer le cinquième calife abbasside Haroun Al Rachid (règne de 780 à 808) a des fins de stratégies politiques et religieuse contre les Byzantins orthodoxes et les musulmans omeyyades d’Andalousie, 2 doctrines refusées par l’Eglise catholique. En l’an 800, Charlemagne sera couronné à Rome « Empereur des Francs » et de toute l’Europe occidentale catholique par le Pape Leon III.

8.A sa mort,Charlemagne lègue l’empire à son fils, Louis le Pieux.
Le 10 aout 843, Louis le pieux fait signer le traité de Verdun à ses fils. L’Empire est découpé en 3 royaumes pour chacun d’entre eux. Son fils Charles II, dit Charles Le Chauve, petit-fils de Charlemagne, héritera du royaume de l’ouest qui devient le Royaume de France.

9. Entre 1095 et 1291, l’Europe catholique est sujette à de nombreuses guerres religieuses appelées « Croisades ». Elles ont été déclenchées d abord par la France, motivé par le pape Urbain II puis par ses successeurs, d’abord en réaction à la destruction malheureuse en l’an 1009 de l’église de Bethléem par Al Hakim Bi Amr Allah, le calife des fatimides établis en É-;-gypte. En près de 3 siècles, 9 croisades sont lancées vers Jérusalem et conduites par les différents princes, rois et empereurs européens tels que les français Louis VII, Philippe II Auguste, le roi l Angleterre Richard Cœur de Lion, les empereurs romano-germanique Conrad III et Frédéric Barberousse ainsi que d’autres rois européens.

10. En 1535, le roi de France François 1er (règne de 1494 à 1547) obtient du « sultan calife » ottoman, Souleymane 1er, la capitulation par laquelle il est autorisé à être le gardien des chrétiens de l’orient. Le roi de France devient ainsi le protecteur les minorités catholiques notamment en terres de l’Islam. Cette capitulation est renouvelée jusqu’au Traité du 28 mai 1740 entre le Sultan ottoman Mahmoud et le roi de France Louis XV.

11. En 1669, la Chambre de Commerce de Marseille, et sous le conseil de Colbert, envoi à Constantinople, la capitale de l Empire Ottoman depuis 1454, de jeunes enfants de plus de dix ans pour étudier les langues orientales dont l’arabe, l’hébreu, l’arménien et le turc afin d’améliorer les échanges politiques, culturels et commerciaux entre les deux côtés de la Méditerranée. Ces jeunes apprenants sont généralement des enfants de diplomates ou de commerçants français établis dans l’Empire Ottoman.

12. Le14 juillet 1789, portée par le slogan « Liberté, Egalité, Fraternité », une révolution républicaine est déclenchée en France contre le roi Louis XVI. Le 26 aout 1789, est publiée « La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen ». Celle-ci est mal reçue par les catholiques car elle semble favoriser les protestants et les juifs de France. La révolution française engendrera plusieurs guerres dans les pays tels que l’Italie, en Belgique, en Allemagne, en Autriche, en Russie, en Egypte et Palestine 1789/1801. Le 18 juin 1815, les Anglais, les Hollandais, les Allemands et les Belges combattent les troupes françaises à Waterloo. Napoléon I est capturé. L’Europe met fin aux très ambitieuses convoitises territoriales de la France, aussi bien en Europe qu’en dehors.

13. Entre 1815 et 1848 la France rétablit le régime monarchique. Parmi les 3 rois qui gouverneront cette période, le deuxième, Charles X (règne 1824 à 1830) envahira l Algérie en 1830. Intégré administrativement comme nouveau département français, l’Algérie se verra occupée par la France qui y restera officiellement jusqu au 5 juillet 1962. Une longue et coûteuse occupation politico-militaire, culturelle et morale qui durera 130 ans et qui se conclura par la « Guerre de Libération » de l Algérie, du 01 novembre 1954 au 5 juillet 1962 environ 300 000 morts côté algérien et environ 200 000 morts côté français.18

14. L’année 1848 marque le retour du régime républicain en France. Napoléon III, qui devient empereur en 1852, entretient la politique de l’ancien régime colonialiste. Après lui, la IIIème République (1870 à 1940) étendra plus encore les frontières de la France au sud de la méditerranée en envahissant tour à tour l’Afrique du Nord Tunisie (1881/1956), la Mauritanie (1890 à 1960), le Maroc (1912 à 1956). La France ira aussi envahir certains autres pays musulmans d’Afrique occidentale tels le Sénégal, la Cote d’Ivoire, Niger, Bénin, Burkina-Faso, Mali, Tchad, Guinée et Djibouti.

Entre 1920 à 1943, l’ambition est à l’est de la méditerranée. Profitant de l’octroi d’un mandat de la Société Des Nations, la France occupe la Syrie et le Liban. 19

15. Jusqu à nos jours, la France serait encore, de manière injustifiée, présente militairement dans plusieurs pays arabo-musulmans.


-Plus de douze milles musulmans de souche française.

En France, selon une étude de l INED et de l Insee publiée en octobre 2010, il y aurait de 70 000 à 110 000 --convert--is et 3 500 personnes se --convert--iraient à l islam par an. Djelloul Seddiki, --dir--ecteur de l Institut de théologie El Ghazali de la Grande Mosquée de Paris, avance, lui, le nombre total d un million de --convert--is en France en 2013. Tous ces chiffres sont néanmoins à considérer avec prudence, car, malgré des dérogations possibles, les statistiques ethnico-religieuses sont interdites en France, si bien que ces estimations sont « invérifiables empiriquement »

Ci-après quelques exemples de français(es) --convert--i(e)s :

-Jacques-François de Menou ou Abdallah Menou, Comte de Boussay et Baron de l’Empire. né en 1750 en Indre et Loire et fils de René François, Marquis de Menou. En 1777, il rejoint la franc-maçonnerie. É-;-lu député de la noblesse du bailliage de Touraine aux É-;-tats généraux en 1789, il sera aussi Général en 1793 et Commandant en Chef de l’Armée Intérieur en 1795. Aussi, il --dir--igera l’une des 5 divisions françaises lors de la campagne d Egypte en 1798. Il épouse Zoubida El Bawab, une riche égyptienne musulmane en 1799 et officialise sa conversion à l’Islam. Il est nommé gouverneur de Venise en 1807. Il mourra à Mestre, en Italie, en 1810. Le nom du général Menou est inscrit sur l Arc de Triomphe de l É-;-toile, côté Sud.

-Joseph Sève dit Soliman Pacha, né 1788 à Lyon et mort en 1860 au Caire. Elève de André Marie Ampère en 1797, il réussit le concours d’entrée à l É-;-cole de la Marine en 1798, à l’âge de 10 ans. En 1799, il sera le valet de Bonaparte lors de son retour de la campagne d’Egypte. Il débarque en 1819 en Egypte, sous la recommandation de son ami avec Octave Gabriel Henri de Ségur , dit Octave Pontchapt, et se présente au souverain Mohamed Ali Pacha sous le nom de Colonel Joseph Sève. Mehmet Ali Pacha le nomme ingénieur de recherche de mines de charbon. En 1820 il est promu « Instructeur Colonel en Chef » de l armée égyptienne. En 1821, Joseph Sève se --convert--i à l Islam sous le nom de Suleyman Agha.

-Louis du Couret ou Abd ul-Hamid, né en 1812 en France et mort en 1867 en Egypte, est un explorateur, militaire et écrivain français. Fils d’un colonel de l’Armée Française, il se rend en Egypte pour la première fois en 1834 où, plus tard, il combattra pour l’armée de Mohamed Ali Pacha, gouverneur d’Egypte. Il se --convert--it à l islam et fait le Hajj avant de traverser l Arabie entre 1844 et 1845.

-Philippe Grenier vecu entre1896/1944, médecin et député de Pontarlier (Doubs) est le fils d un officier des Chasseurs d Afrique servant en Algérie. Alors que Philippe Grenier rend visite à son frère qui effectue son service militaire en Algérie, il sera témoin et restera choqué par les mauvais comportements et traitements infligés aux algériens et liés au contexte colonial de son pays. A son retour en France, il se met à apprendre l arabe tout en s’intéressant aux textes islamiques. Il repart en Algérie où il se --convert--it à l Islam en 1894, avant d’effectuer son pèlerinage à la Mecque en 1895. En décembre 1896, il est élu à Paris premier député « français-musulman » à l Assemblée Nationale.20

-Etienne Dinet, né en 1861 dans le Loir, et reconnu comme un grand peintre-orientaliste. En 1884, il effectue son premier voyage en Algérie pendant qu’il est élève à l’Académie des Beaux-Arts à Paris, il retournera à plusieurs reprises en Algérie avant de s’installer à Alger. Il se --convert--ira à l Islam en 1913. Partit ensuite d Alger vers la Mecque, ce n’est qu’en 1924 qu’il revient à Paris pour honorer l inauguration de la Grande Mosquée de Paris, évènement durant lequel il demandera à être rebaptisé sous le nom de « Nasir Al Din » (défenseur de la religion). Il meurt en 1929 à Paris.

-Isabelle Eberhardt, femme de lettres française, née à Genève en 1877 et morte à Alger en 1904. Elle parcourt le sud algérien et tunisien habillée en cavalier arabe et se faisant appelée Mahmoud Saadi.

-René Guenon, né en 1886 à Blois et mort en 1951 en Egypte, était un auteur désigné comme « figure inclassable de l’histoire intellectuelle du XXème siècle ». Il se --convert--i officiellement à l’Islam en 1910. Après la mort de sa femme, il s installe en 1930 au Caire où il devient Abd Al Wahid Yaya. En 1934, il épouse la fille d un cheikh de l université de l Azhar, où il continue à étudier et écrire jusqu’à sa mort.

-Roger Garaudy, né en 1913 à Marseille et mort en 2012 à Chennevières -sur- Marne, docteur en philosophie et en histoire de la théologie, ex-membre du comité central du Parti Communiste Français. En 1982, il se --convert--it à l’Islam avant de devenir membre du Comité Musulman de France pour le Dialogue Interreligieux. Il écrit plus de 70 livres et de nombreuses contributions intellectuelles dans le domaine des civilisations arabes.

-Yacoub Roty, écrivain français né en 1937 et décédé en 2019. Il fonde en 1984 l association « Vivre l Islam en Occident », avec les participations de certain(e)s de ses ami(e)s intellectuel(le)s --convert--i(e)s.

-Ibrahim Omar Fanon, né Frantz Fanon en 1925 en Martinique. Médecin psychiatre de carrière, il est aussi un écrivain très engagé. Il devient en 1953 médecin-chef d’une division et --dir--ige l’Hôpital Psychiatrique de Blida-Joinville, en Algérie il y introduira de nouvelles méthodes de sociothérapie, qu’il adapte à la culture des patients musulmans algériens. Il œuvrera aux intérêts du peuple algérien et encouragera leur résistance pour la libération de leur pays. Il sera expulsé d’Algérie en 1957 avant de rompre avec sa nationalité française. En 1960, il entame l’étude du Coran. Il décède en 1961 aux É-;-tats-Unis et est inhumé, à sa demande, en Algérie.

-Bruno Metsu, joueur professionnel et entraineur international de football, né en 1954 et mort en 2013 en France. En 2002, il mènera l’équipe nationale du Sénégal à sa première coupe du monde au Japon et en Corée et atteindra les quarts de finales ou il sera éliminé par la Turquie. Bruno Metsu se --convert--ira à l’Islam en 2006 et poursuit sa carrière d’entraineur dans plusieurs pays arabes tels que le Qatar, l’Arabie Saoudite ou encore les Emirats Arabes Unis. Il quitte le monde du sport en 2012 pour des raisons de santé et rentre en France. Il sera, un an plus tard et selon sa volonté, inhumé au Sénégal.


-Les citoyens français issus de l’immigration des pays arabo-musulmans.

Certaines églises catholiques orientales envoyaient des étudiants à Rome par la suite, nombre de ces étudiants, s’étaient engagés dans des églises orientales en France.

-Entre 1789 et 1977, le projet colonialiste de la France et son expansion sur certains pays arabo-musulmans d’Afrique et d’Asie favorise le brassage ethnique, religieux et culturels.

-En 1826, le gouverneur d Egypte Mohammed Ali envoie un groupe de 44 chercheurs et observateurs en France, suivis en 1832 par 12 autres. Certains de ces missionnaires finiront par s’établir et rester définitivement en France.

-Entre 1914 et 1918, la France de la IIIème République exploite naturellement ses ressources coloniales pour lever ses armées dans les faits, les soldats français « indigènes », issus des colonies françaises d’Afrique musulmanes, sont placés sur la ligne de front et servent de chair à canons au profit des « vrais » français de souche, préservés. La majorité de ces soldats « indigènes » meurt sur le champ de bataille la France crée des cimetières dédiés à ces hommes et respectant leurs cultes. Plusieurs de ces soldats indigènes parmi les survivants s’établissent et restent définitivement en France.

-En 1922, la France financera la construction d’une mosquée en guise de reconnaissance et de commémoration pour les musulmans tombés pour la France lors de la Première Guerre mondiale : la Grande Mosquée de Paris.

-Entre 1940/1944, la France reste attachée à ses principes. L’armée française compte 70 divisions d infanteries, dont vingt qui viennent d’Afrique, soit 500 000 hommes musulmans sous le commandant du Général De Lattre. La 2ème division d Infanterie Marocaine est la première unité française à franchir le Rhin. Au total on peut compter que 60 000 soldats de l armée d Afrique sont tués et qu elle a mis hors de combat leur ennemi présumé, les 600 000 allemands lourdement armés. Les soldats « basanés » sont alors honorés partout en France et ces héros musulmans sont fêtés sur les Champs-Elysées. Peu de temps après, ces mêmes bataillons d’Afrique sont rapidement renvoyés de France vers leurs pays d’origines et beaucoup de ses soldats choisissent de rester en France.

-En 1983, est fondé l’--union-- des Organisations Islamiques de France (U.O.I.F).

-En 1985, l’INSEE indiquait que la population française était de 60 millions dont 1. 660 648 issus de pays arabo-musulmans (Algérie, Maroc, Tunisie et Turquie).

-En 1985, est créée par Yacoub Roty la Fédération National des Musulmans de France (F.N.M.F).

-En 1990, Pierre Joxe, alors ministre de l Intérieur sous la présidence de François Mitterrand, et pour un meilleur contrôle du culte, lance le Conseil de réflexion sur l Islam de France, qui est chargé de présenter des propositions pour l organisation du culte des musulmans.

-En 1999 la Fondation du Conseil Français du Culte Musulman (F.C.F.C.M) est créée et présidée par Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris et avec la participation de Mr Bechari, président du F.N.M.F et Mr Lasfar, président de l’U.O.I.F.

En 1999, selon le recensement de l INSEE, 65 % des immigrés en France sont issus de pays arabo-musulmans.


-Les partis politiques français et la presque absence des arabes et des Musulmans

-La Franc-Maçonnerie,D’abord fondée à Londres en 1717 et basée sur les idées de la supériorité intellectuelle, de l argent et du pouvoir.
c’est autour de 1728 que la Franc-Maçonnerie apparait en France, officiellement importée par Charles Radcliffe, émigré écossais.

Au début du 18ème siècle, c’est la famille royale et ses plus grands notables de France qui ont des liens avec la « fraternité ».

En 1738, le duc d Antin devient le premier « Grand Maître » de France.

En 1771, Louis Philippe d Orléans occupe le siège de Grand Maitre de France.

En 1789, ce sont 48 grands seigneurs français qui sont recensés « maçons » dont, parmi eux le Général La Fayette.Certains de ces seigneurs ont motivé, encouragé et contribué à l invention les slogans de la révolution « Liberté, Egalité, Tolérance » sera changé et joué des rôles prépondérants dans la composition de la Déclaration des Droits de l Homme et du Citoyen.

Sous le Consulat de Napoléon Ier, de 1800 à 1815, le bruit courra même que les loges étaient des repaires de royalistes. Joseph Bonaparte, frère ainé de l’empereur Napoléon Bonaparte, devient « Grand Maitre », roi de Naples, puis d Espagne, entre 1806 et 1813 il sera comme ses prédécesseurs, un grand maitre presque toujours absent.
En mars 1848, Jules Barbier conduisant la délégation de la Grande Loge Nationale, a déclaré :« […] nous saluons des acclamations les plus vives le gouvernement républicain qui a inscrit sur la bannière de la France cette triple devise qui fut toujours celle de maçonnerie : Liberté, É-;-galité, Fraternité
.Roland Dumas, diplomate et ministre d’état de François Mitterrand, surtout reconnu comme étant un homme de réseau très influent, rejoint officiellement la Franc-Maçonnerie et en devient membre en 1980. Il écrit «la Franc-Maçonnerie est la fille aînée de la révolution ».Tout au long de son histoire, la franc-maçonnerie a toujours eu pour interet de regrouper des personnalités actives et influentes comme par exemple le fameux républicain réformateur et colonialiste Jules Ferry, le prince algérien Abdel Kader, le libanais socialiste Antoine Saada. En 2005, l --union-- de la Franc Maçonnerie célébrait le centenaire des « lois laïques », mettant notamment à l’honneur la loi dite de 1905, faisant référence à la séparation de l église et de l état. En 2014, la Grande Loge Nationale Française obtient la reconnaissance internationale.

Au fils tu temps, la Franc-Maçonnerie Française s’est popularisée. De nos jours, elle recense environ 200 000 membres, issus de différentes classes sociales, et répartis en plusieurs dizaines de loges. Il semble presque impossible de donner une définition unique de la franc-maçonnerie. Certains spécialistes du sujet estiment même qu il y aurait « autant de définitions que de francs-maçons ».

On Constat que, les citoyens français d’origines arabo-musulmanes se méfient de cette organisation même si quelques exceptions sont avérées. Les héritages cultuels respectifs semblent être très difficilement compatibles. Il semblerait aussi que la Franc Maçonnerie se méfie d eux et ne rechercherait pas leurs adhésions.

-Le Parti Socialiste,Le socialisme politique en France s unifie en1905 sur injonction de l Internationale, au congrès du Globe avec la fusion des différents courants socialistes guesdistes, blanquistes, all émanistes, réformistes...) dans la nouvelle Section française de l internationale ouvrière (SFIO).

En 1947, la SFIO a dans ses rangs celui qui devient le premier chef d’état de la 4ème République et le premier socialiste président de la république de 1947 à 1954, Mr Vincent Auriol. Tout comme ses prédécesseurs de la 3ème république, le Président Auriol soutient la politique colonialiste de la France. Suivit par l’Angleterre, il rejoint Israël dans l’invasion de l ’Egypte en octobre 1956 lorsque celle-ci a nationalisé la société du Canal de Suez.
En 1969, la SFIO ainsi que tous les courants socialistes français fusionnent et forment le Parti Socialiste (P.S).
En 1971, le PS est rejoint par une partie du « courant chrétien". Un certain François Mitterrand est élu comme Premier Secrétaire du parti.
En 1981, le Parti Socialiste présente la candidature de François Mitterrand à l’élection présidentielle qu’il remportera. Il est ainsi élu premier président socialiste de la 5ème république.
En1988,François Mitterrand est réélu pour 7 ans et aura permis au Parti Socialiste de gouverner le pays pendant 14 ans.Toutefois, François Mitterrand a toujours été un partisan d’une Afrique française.

Mr François Hollande, devient Président de la République de 2012 à 2017.

On constat que Même si le Parti Socialiste se veut être un parti « d’ouverture », ses --dir--igeants sont globalement identifiés « pro-colonialistes » et les citoyens français d’origines arabo-musulmanes, a quelques exceptions près, s’en méfient. En effet, ces derniers généralement issus de classes sociales pauvres, se préoccupent de leur survie et cherchent d’abord le moyen de subvenir à leurs besoins vitaux.

-Le Parti Communiste,Le Communisme politique a pour motivation principale l’anticolonialisme et l’unité des ouvriers du monde.
En1920,Le Parti Communiste Français est fondé sous l’égide de Pierre Semard qui rencontre en 1922 Lénine à Moscou et devient à son retour le Secrétaire Général jusqu’a 1930.Il Opposant au colonialisme ainsi qu’à la guerre du Rif au Maroc menée par l’Espagne, puis la France de 1921 à 1927. Il meurt fusillé par les allemands à Evreux en mars 1942 agé de 55ans .Il ecrit le livre la guerre du Rif Marokko
Entre1930/1964,le parti --dir--igé par Maurice Thorez. Ancien adhèrent à la SFIO, , Il va populariser le Parti communiste, qui devient à cette période un parti acteur majeur de la vie politique française notamment en 1936 avec sa participation avecles socalistes dans le Front Populaire .Pendant la Seconde Guerre, le parti communiste devient l’avant-garde de la résistance.
Aux élections constituantes d’octobre1945,lePCFobtient 159 députés, devenant le premier parti de France.Il réalise son meilleur score dans un scrutin législatif lors des élections de novembre 1946 (182 sièges), redevenant ainsi le premier parti de France. Allié au Rassemblement Démocratique Africain (RDA), présent dans les colonies françaises d Afrique.ilobtient du Parlement l interdiction du travail forcé dans les colonies.Maurice Thorez occupera plusieurs fonctions très importantes dont député, ministre, avant de s’éteindre en 1964.d’age de 64ans.

Entre 1964 à 1972, le parti est conduit par Waldeck Rochet qui est.député, et Il etait duran le Front Populaire de 1936 aux côtés de Maurice Thorez.
Entre 1972 / 1994, le parti est conduit par Georges Marchais. Né en 1920, cet ouvrier métallurgiste,mort en 1997.Lors de la campagne aux élections présidentielles de 1981, les communistes signeront un pacte avec les socialistes contribuant à l’élection de François Mitterrand en tant que Président e la République en échange de 3 ministères trois ministres communistes apparaissent au gouvernement de Pierre Mauroy en 1982, mais ces ministres quitteront rapidement leurs fonctions sous l influence exercée par certaines forces anti communistes comme le président des É-;-tats-Unis d’Amérique Ronald Reagan. En 1989, la chute du mur de Berlin marque le disloquement du bloc soviétique Le communisme politique mondial en est affaiblit.

Entre 1994/2001, la --dir--ection du parti est conduite par Robert Hue, adhérant au parti dès 1962.Il est en1995 le candidat proposé par le Parti communiste aux élections présidentielles.Il n’obtient que 9% des voix Il quitte aussitôt ses fonctions de Secrétaire Général du Parti et reste un député communiste
.
Entre 2001/2010 le Parti Communiste Français est conduit, pour la première fois, par une femme. Madame Marie George Buffet,d origine polonaise, née en 1949 à Sceaux et diplômée en histoire/géographie.

Entre2010/2018, c’est Pierre Laurent qui succède à Madame Buffet. É-;-conomiste et --dir--ecteur de Rédaction au journal « l’Humanité », il encourage la cause palestinienne..

Depuis 2018 à ce jour, Fabien Roussel est à la tête du parti. Journaliste de profession, il devient député en 2017. Il participe aux élections présidentielles en 2022 mais sans succès.

On constat que Comme les dans les autres partis politiques français, nous pouvons relever l’absence de citoyens français d origines arabo/musulmane adhérents. En plus de leurs préoccupations quotidiennes déjà évoquées, la grande philosophie du parti communiste basée sur l athéisme est contradictoire à leurs cultures religieuses.


-LesRépublicains sont, apparus en 2015 comme héritiers d une longue lignée de différents partis gaullistes ou proches des majorités gaullistes initialement fondés sur les idéologies du Général De Gaulle.se positionnant à droite et centre-droite.Charles de Gaulle, né en 1890 et mort en 1970, était un militaire et homme d’état français. Il --dir--igera notamment la résistance pendant la Seconde Guerre Mondiale et préside le gouvernement provisoire de 1944 à 1946.

En1947,il fonde un mouvement politique, le Rassemblement du Peuple Français (RPF),afin de transformer la scène politique française, de lutter contre le régime « exclusif » des partis, de s opposer à l avancée des partis de gauche tels que le communisme et le socialisme et de promouvoir une nouvelle réforme constitutionnelle privilégiant le pouvoir exécutif.
En1953,LeRPFconnaitraladéfaitelorsd’électionslocaless’éteigne et de Gaulle se retireentre 1955/1957 de la vie politique et entame une « traversée du désert »
.
En1957 Il est révenu conduitle parti de RPR et participé aux ellections présidentelles qu’Il les gagné.
Le 8 janvier 1959, il devient le premier Président de la Vème République.
Contrairement à la majorité des --dir--igeants français qui défendent l idée que l Algérie devrait rester française.

En mai 1961,Il entame des négociations avec des leaders algériens et signe le traité d’Evian, redonnant l’indépendance à Algérie.
En1962,le RPR devient « l’--union-- pour la Nouvelle République jusqu’en 1967, oùil devient « l’--union-- des Démocrates pour la Cinquième République » (UDVP).

En 1966 Gaulle avait gagné son deuxiéme mandat présidentel au nomme de parti jusqu’a le 28 avril 1969 date apres la quelle il avait demissioné apres une longue et dure manifestation contre lui ILs’éteindre en novembre1970 , agé de 79ans.
De Gaulle est resté un homme exceptionnel dans l histoire contemporaine de la France et dans la vie politique française.

En1976,l’UDR laisse la place au « Rassemblement pour la République » (RPR) avec l’impulsion de Jacques Chirac,secrétaire de l’UDR devient le premier président du RPR avant de devenir plus tard Président de la République entre 1995 / 2007.
En 2002, Le RPR fusionnera avec le parti « Démocratie Libérale » (DL) et le parti « Mouvement des Réformateurs » (MDR) formé « l’--union-- pour un Mouvement Populaire » (UMP).
En 2007, Nicolas Sarkozy présidence de l’UMP et devient en 2007 son candidat pour le président de la republique en devient le président.
, il utilise une stratégie tournée vers l’insécurité et l’immigration des populations arabo-musulmanes. Il bat la candidate socialiste au second tour et est élu Président jusqu’en 2012, succédant ainsi à Jacques Chirac. Une fois président, il rompt avec un des héritages gaullistes et renoue avec l’OTAN, que De Gaulle lui-même avait quitté en 1961.

En 2015,L’UMP devient « Les Républicains » (LR). A l’élection présidentielle de 2022,lesRépublicains ont proposé la candidature de madame Valérie Pécresse, Opposée à Emmanuel Macron, président sortant et candidat à sa réélection, Elle réalise un très mauvais score.Le parti est très affaibli et très inquiet pour son devenir.

On constat que comme dans les autres partis, on peut noter l’absence quasi-totale des citoyens français d origines ou de cultures arabo-musulmanes et plus largement, leurs non adhésions à la droite républicaine.



-Rassemblement National (Front National),Fondé en 1957, le modèle du principal mouvement de l’extrême droite française s’inspire des idéologies fascistes d’Europe nées à partir de la première guerre mondiale tels que le Parti Fasciste Italien de Mussolini (1921-1943), le mouvement Franquiste espagnol (1933 – 1937), le Parti Nazi allemand (1924-1944) ou encore d’autres courants d’extrême droite française. Le front National se revendique, à l’origine, proche de l église catholique et est contre le communisme et le projet de --union-- Européenne. Le Front National affiche également une idéologie anti migratoire ciblant notamment les populations d’origines arabo-musulmanes.

En 1972, le Parti est conduit par Jean Marie Le Pen, l’un de ses fondateurs. Il a l’ambition de sauver la France face aux nombreux défis et évènements que connait le monde à la fin du XXème siècle.
Aux élections présidentielles de 1974, il n’atteindra pas les 1% de suffrages. Aux élections présidentielles de 1981, et faute d avoir pu recueillir les cinq cents signatures d’élus nécessaires pour valider sa candidature, il doit se retirer. En 1988 et avec 11, 2% des voix, il échouera au 2ème tour face à François Mitterrand.
Jean Marie Le Pen avait subi à beaucoup de critique notamment pour ses propos au sujet du camp de concentration d’Auschwitz et des chambres à gaz nazies, dont les juifs européens, Ashkénazes, sont les premiers concernés.

En 1993,Le Front National dénombrait un député, trois conseillers généraux, trente-trois maires, deux cent trente-neuf conseillers reconnus « lepénistes ».

En1995 auxélections présidentielles de 1995, Jean-Marie le Pen se représente et n obtient que 17% des voix face à Jacques Chirac qui est élu.Entre 2004//2019Le Pen devient député européen.

Dès janvier 2011, le parti est conduit par sa fille, Madame Marine le Pen, dont elle est membre depuis 1986 et députée européenne, Elle changera peu la politique de communicationpar rapport de celle de sonpère. Elle se dit favorable à une Europe des Nations, se revendique candidate pour tous les citoyens de France sans distinction de leurs races, ni de leurs religions, de leurs sexes et de leurs couleurs.
En 2002 elle se présente aux élections présidentielles et elle atteint le second tour face à Jacques Chirac qui élu pour son deuxième mandat entre2007/2012

En 2011 le Front National change de nom et s’appelle « Rassemblement National ».
En 2017,aux élections présidentielles,madame le Pen devient la deuxième candidate contre le candidat du mouvement « La République En Marche » de monsieur Emanuel Macron qui est élu et ainsi Lors des élections présidentielles de 2022, madame le Pen devient la deuxiéme apres Emanuel Macron qui rélu pourdeuxiéme mandant entre 2022/2027 parcontreElle se renforcer sont parti notamment à l’Assemblée Nationale, en possédant 93 fauteuils.

On constat que En raison des promotions xénophobes et discriminatoires de toutes sortes trop constantes et souvent répétées par ce parti, les citoyens français d’origines arabo-musulmanes ne peuvent adhérer.


-Europe Ecologie Les Verts,Europe É-;-cologie Les Verts (EELV, parfois EÉ-;-LV) est un parti politique écologiste français issu du changement de nom du parti Les Verts (fondé en 1984) le 13 novembre 2010, permettant de rassembler les militants venus dans le cadre des listes Europe É-;-cologie aux élections européennes de 2009 et régionales de 2010. Parti politique de gauche fédérant entre autres les opinions procommunistes et socialistes, cette mouvance commence notamment dans certains pays européens occidentaux très développés tels que l Allemagne de l Ouest, la Grande Bretagne et la France. L’idéologie se renforce véritablement à partir de 1970.

On constat que Ici également, chez les Verts, et malgré qu’il s’agisse d’un mouvement prônant des valeurs humaines et universelles, les citoyens français d origines arabo-musulmanes en sont absents.


-Mouvement Démocrate, L’--union-- pour la démocratie française (UDF) est un parti politique français regroupant plusieurs partis de centre droit ou de droite non-gaullisteset d inspiration démocrate-chrétienne,libérale, europhile, ainsi que radicale dans une moindre mesure.Fondée en vue des élections législatives de 1978 pour soutenir le président de la République en fonction Valéry Giscard d Estaing, cette confédération est à nouveau au pouvoir de 1986 à 1988 puis de 1993 à 1997, en alliance avec le RPR.
Dans les années 2000, sous l’impulsion de François Bayrou, l’UDF s’éloigne clairement de la droite.À-;- partir de 2007,avecla création du Mouvement démocrate (MoDem), dont il est le principal membre fondateur, elle ne conserve qu une existence légale.Le MoDem entend rassembler les démocrates soucieux d un positionnement indépendant et central sur l échiquier politique.
On constat que ce mouvement, relativement modéré et libérale, récence tout de même quelques citoyens français d’origines arabo-musulmanes.

Renaissance,est (abrégée en RE) est l’origine du parti politique français lancé enavril 2016 parEmmanuel Macron.s’appeléLaRepubliqueEnMarche (LREM)qui asssuré au Macron d’etre élu president de la republique entre2017/2022 et Il rélu en2022 pour un deuxiésme mandat. Son LREM devient des 2022 s’appel La Renassance qui remporte une majorité absolue aux élections législatives de septembre 2022 .

On constat que dans ce mouvement il n y a pas non plus de militants de premier ou deuxième rang de citoyens français d’origine arabo-musulmanes.


-La France Insoumise, LFI,La France insoumise est un parti politique qui place au cœur de son projet l écosocialisme et est classé à la gauche radicale de l échiquier politique.Il est fondé en 2016 par Jean Luc Mélenchon homme politique né en 1950 au Maroc, diplômé en Philosophie et Lettres Modernes et qui s’engage dans la vie politique dès 1965 en rejoignant l’Organisation CommunisteInternationale, avant de s’orienter vers un socialisme mitterrandiste.
Et plus tard créer le Parti de Gauche, qui appuiera sa candidature aux élections présidentielles de 2012 et qui le poussera en 4ème position avec 11,10% des voix. C’est dans cette dynamique encourageante qu’il représentera ses idées aux élections présidentielles de 2017 où il arrive en quatrième position avec 19,58 % des suffrages exprimés.

En 2022,le mouvement La France Insoumise LFI, soutient à nouveau Melanchon à l élection présidentielle, lequelle Il obtient la troisiéme place avec (21,95 % des voix) .Pour les élections législatives, son parti s allie avec d autres partis de gauche pour former la NUPES, une coalition qui obtient 151 députés élus.

On constat que Le parti de Jean Luc Mélenchon est sans doute celui qui a réussi à fédérer le plus grand nombre de citoyens français d’origines arabo-musulmanes, qui font socialement parti des classes ouvrières et qui sont donc au cœur des préoccupations et des intérêts portés par ce parti et son fondateur.


-Le Parti de l --union-- des Démocrates Musulmans de France, (UDMF) est un parti politique français fondé en novembre 2012 a fin de rassembler les «Francais des origines musulmanes»Classé à gauche del’échiquier politique.fonde par Nagib Azergui, un francais d’origine marocaine ayant été un temps proche du Parti des musulmans de France. Il estime alors que « le musulman est devenu un argument électoral majeur et récurrent dans la vie politique de la France ». Le parti, qui se définit comme « non confessionnel, laïc et profondément républicain », présente comme objectif dans sa déclaration au Journal officiel Associations la lutte contre la xénophobie et la volonté de « permettre aux musulmans d apporter une alternative au sein de la société française ». Emir Megharbi en est élu président. En février 2014, le parti compte six cents adhérents,participe aux élections communales et départelentales

En 2017, le parti convoite l’Assemblée Nationale et propose 10 candidats aux élections législatives la même année.
En 2022, le parti dispose de 85 candidats en métropole et aussi en outre-mer peu entre eux sont élus.
On constat que il est au centre de plusieurs polémiques en raison d’accusations de communautarisme et d islamisme que des acteurs de la vie politique et médiatique émettent à son propos. Ces allégations sont cependant réfutées par plusieurs chercheurs en sciences politiques culturelles et sociologies.


Estimation de presence des francais d’origines arabes et musukmans dans l’apprail del’Etat francais

-Les maires, le maire est élu par le conseil municipal, depuis la loi municipale du 5 avril 1884, qui institue notamment l’élection du maire et de ses adjoints par le conseil municipal pour un mandat, initialement de 4 ans, puis, en 1929, de six ans renouvelable. La fonction de maire ne peut être exercée que par un citoyen français titulaire de ses droits civils et civiques.
En 2008, 36 781 maires sont officiellement en fonctions et environ %025 d’entre eux est d‘origine arabo-musulmane soit, d’une manière plus optimiste, environ 92 maires.
-Les députés,Les députés de la Vème république sont élus au suffrage universelle --dir--ect par les citoyens pour siéger à l’Assemblée Nationale. L’Assemblée Nationale actuelle est composée 577 sièges. Ils sont élus pour une durée de 5 ans renouvelable sans-limit-e. L’Assemblée Nationale à pour rôle de débattre, proposer, amender, voter les lois, ainsi que de contrôler l action du Gouvernement..La loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 instaure les représentants des français vivant hors de France. En 2010 avec le redécoupage des circon--script--ions, la répartition des sièges de l’Assemblée Nationale se décompose comme suit : 556 pour les députés de la France Métropole, 10 pour les députés des territoires français d’Outre-Mer et 11 pour les les représentants des français vivant hors de France.
Concernant la répartition politique, et après les dernières élections législatives de 2022, permettant donc aux français d’élire leurs représentants à l’Assemblée Nationale, c’est le parti au pouvoir « Renaissance », associé au parti « Le ModeM », formant ainsi le mouvement « Ensemble », qui a totalisé le plus grand nombre d’élus avec 245.
La nouvelle coalition des partis politiques français de gauche appelée « Nouvelle --union-- Populaire Ecologique et Sociale » et représentant le Parti Socialiste, la France Insoumise, Les Verts obtient 131 sièges .Le parti « Rassemblement National » récupère 89 sièges.Le parti « Les Républicains » obtient 61 sièges.Les 51 derniers sièges sont occupés par diverses petites tendances politiques En 2022, ce sont 11 courants politiques qui cohabitent à l’Assemblée Nationale. A travers tous ces courants, nous pouvons retrouver des femmes et des hommes engagés et ayant certainement une origine arabo-musulmane, héritage en effet affichée par leurs noms d’abord. Ils sont environ une vingtaine à siéger :
Nom Etiquette politique Origine
Mr Mohamed Laghila Le Modem Maroc
Mme Fadila Khattabi Renaissance Algérie
Mme Fadila Amrani NUPES Maroc
Mme Sarah El Hairy Le Modem Maroc
Mme Naima Moutchou Renaissance Maroc
Mme Soumya Bourouaha Parti Communiste Algérie
Mr Belkhir Belhadad Renaissance Algérie
Mr Karim Bencheikh NUPES Tunisie
Mme Amal Lakrafi Les Républicains Maroc
Mr Johnny Hajjar Le Parti Progressiste Martiniquais Syrie
Mr Mansour Kamardine Les Républicains Mayotte
Mme Fatiha Keloua-Hachi Parti Socialiste Algérie
Mme Nadia Hai Renaissance Maroc
Mme Sophia Shikirou La France Insoumise Algérie
Mr Besson Eric Parti Socialiste / Les Republicains Maroc
Mr Djebbari Jean Baptiste Renaissance Algérie

-Les sénateurs,Le Sénat constitue la chambre haute du Parlement français et détient le pouvoir législatif avec l Assemblée nationale. Il est le représentant des collectivités territoriales. Depuis 2003, le mandat des sénateurs est de six ans. Il est principalement dominé par la droite et le centre depuis le début de la Ve République, la gauche n ayant détenu la majorité qu entre 2011 et 2014.Depuis cette dernière date, le groupe majoritaire est le groupe Les Républicains.
En 2022, et parmi les 348 sénateurs que compte le Sénat, 4 sièges sont occupés par des français ayant une origine arabo-musulmane :

Nom Etiquette politique Origine
Mr Bourgui Hussein Groupe Socialiste Sénégal
Mme Dindar Nassimah Groupe Centriste Indienne
Mr Hassani Abdallah Groupe Rassemblement des démocrates, Progressistes et Indépendants Mayotte
Mr Soilihi Mohamed Groupe Rassemblement des démocrates, Progressistes et Indépendants Mayotte

-Lespréfets,sontdeshautsfonctionnairesde la République.Ils sont généralement issus de l’Ecole Nationale de l’Administration, mais peuvent être nommés par le parti politique au pouvoir. Il existe différents types de préfets et ceux-ci sont hiérarchisés ainsi, le préfet de région est au-dessus du préfet de département et le préfet de département est au-dessus des sous-préfetsTous ont pour rôle defairerespecterleslois,lesrèglementsetlesvaleursdelaRépublique.
Le corps préfectoral est composé de plus de 200 préfets, dont 100 sont affectés en tant que préfet dans un département métropolitain ou en outre-mer et de plusde 600 sous-préfets dont plus de 85 % des effectifs sont affectés en préfecture et sous-préfecture, le restant occupant des postes en administration centrale ou dans d autres services de l É-;-tat ou dans des établissements publics de l É-;-tat.
Parmitousceshautsfonctionnairesde l’état, nous pouvons en recenser quelques-uns ayant un lien --dir--ect avec une origine arabo-musulmane :
Nom Origine
Mr Mecheri Cherif Algérie
Mr Belhaddad Mahidi Algérie
Mr Bamana Gounoussa Mayotte
Mr Hacène Mahdi Algérie
Mr Ben Gaouer Mohamad Algérie
Mr Ben Mebarek Roger Algérie
Mr Khrissate Kamel Algérie
Mr Dermouche Aissa Algérie
Mr Meddah Nacer Algérie

-Les Ministres,Un ministre est un agent du pouvoir gouvernemental qui est à la tête d un ministère. En France, il --dir--ige les départements ministériels qui sont sous ses ordres, représente l É-;-tat pour ce qui concerne son ministère (ou département ministériel) et représente son administration au sein du gouvernement. Il agit généralement sous la --dir--ection d un Premier ministre. Il est généralement responsable devant le pouvoir législatif de la bonne exécution des services qu il --dir--ige.
Il existe une déclinaison du ministre appelée « Secrétaire d É-;-tat ». Il est un membre du gouvernement au dernier échelon de la hiérarchie ministérielle. Les secrétaires d É-;-tat sont souvent placés sous la tutelle d un ministre ou parfois du Premier ministre et sont en principe chargés d un secteur d activité particulier. Ils ne siègent au Conseil des ministres que lorsqu un point de l ordre du jour est du ressort de leurs attributions. Les gouvernements ne comportent pas tous de secrétaires d É-;-tat.
En France, ce n’est qu’à partir de la fin des années 2000, donc lors du mandat du président de la république Jacques Chirac, que des français d’origines arabo-musulmanes commencent à occuper ces postes à très hautes responsabilités, même si rare sont ceux qui occupent les postes clés :

Nom Fonction Origine
Mr Begag Azouz Ministre Délégué à la Promotion de l’Egalité des Chances Algérie
Mme Dati Rachida Ministre de la Justice Algérie
Mme Amara Fadela Secrétaire d’É-;-tat chargé de la Politique de la Ville Algérie
Mme Yade Ramatoulaye Ministre des Sports – Secrétaire d’É-;-tat aux Droits de l’Homme Sénégal
Mr Mahjoubi Munir Secrétaire d’É-;-tat chargé du Numérique Tunisie
Mr Darmanin Moussa Gerald Ministre de l’Intérieur et des Outre-Mer Algérie
Mme Hai Nadia Ministre déléguée chargé de la Ville Maroc
Mr Naiaye Pap Ministre de l’Education Sénégal
Mme Abdul-Malak Rima Ministre de la Culture Liban
Mme ElHairy Sarah Secrétaire d’état chargé de la Jeunesse et du Service National Universel Maroc


Bibliographie..

1- L Histoire Antique », revue hors serie, octobre 2006 – p.6

2- Sigmund Freud : « L Homme Moise et la Religion Monothéiste », É-;-ditions Points – Paris - 2012

3- Entretien avec l historien Michel Tradieu « Jésus et les É-;-vangiles » dans laRevue L Histoire n°186, mars 1995, pp 80/85.

4- La Mission coranique de Mohamad entre610/632

5- Pierre Goubert – « Initiation à l’histoire de la France » - Editions Fayard,1984, pp 292/293.

6- L Histoirede Peuple Juif hors-série n°10 – janvier/mars 2001 - p.112.
7- Marc Ferro - Les tabous de l histoire - É-;-ditions Kindle Store – 2002 pp105/125
8- Pierre Goubert – « Initiation à l’histoire de la France » - Editions Fayard,1984

9- L Histoirede Peuple Juif hors-série n°10 – janvier/mars 2001 - p.112.

10- L Histoirede Peuple Juif hors-série n°10 – janvier/mars 2001

11- Anne Perchenet : « L’Histoire des Juifs de France » - É-;-dition du Cerf – 1988

12- Résolution n°181 de l’ONU du 29.11.1947: Partage de la Palestine entre un état juif et un état arabe, en proposant pour les lieux saints, une administration internationale sous l’égide de l’ONU

13-. L Histoirede Peuple Juif hors-série n°10 – janvier/mars 2001

14-Père Michel Lelong : « L’église catholique et l Islam » - É-;-dition Maisonneuve – 1993

15-Devis Louis : « l’Europe du moyen Age » - É-;-dité à Londres en 1911

16-Levi Provençal : « Espagne musulmane de 711 à 1610 », III Volumes, É-;-ditions La Découverte - 2000 manuel référence universitaire traduit dans plus de dix langues.

17-Levi Provenciale opcite

18- Pierre Goubert opcite
19-La Société des Nations : Remplacée en 1945 par l’Organisation des Nations Unis

20-Sadek Sellam – La France et ses musulmans : un siècle de politique musulmane – Fayard – 2006

D’autres sources documentaires :

-Sous la --dir--ection de Paul Balta, La Méditerranée réinventée, Réalité et espoirs de la coopération - Editions La Découverte,1992 - 394 pages.
.
-Sous la --dir--ection de Mohammed Arkoun : « Histoire de l Islam et des Musulmans en France du moyen Age à nos jours, treize siècles d une histoire riche et tumultueuse » -É-;-ditions Albin Michel, 2006 -1248 pages.

-sous André Castelon et Alain Decaux - la Vème République de1958 à1995 - É-;-dition L Iliade

-Fernand Braudel La Méditerranée, l espace et l’histoire .É-;-ditions Flammarion -1985
.
-Bruno Etienne : « La France et l’Islam ». Edition Hachette - 1993 – 322 pages
.
-Roland Dumas : Entretien dans la revue « L’Express » du 27 janvier 2000.
Roger Dachez - Histoire de la Franc-Maçonnerie – Editions « Que sais-je ? » - 2020

-É-;-ric Zemmour : « Les Emeutes ». Article dans le « Figaro Magazine » du 19 novembre 2005.

-Monsieur Al Zaidi Hassan, Docteur d’É-;-tat ès Lettres et Histoire Contemporaine à la Sorbonne Paris1 en 1989 : « Les relations internationales contemporaines des pays arabes avec les puissances européennes occidentales et orientales et les trois puissances régionales moyennes orientales - Turquie, Iran et Ethiopie - depuis la première guerre mondiale jusque l indépendance du Djibouti en 1977 ».2 Volumes,1230 pages.

Elancourt le 24.11.2022




Add comment
Rate the article

Bad 12345678910 Very good
                                                                                    
Result : 100% Participated in the vote : 1