La vénérable mentalité mercurielle apologétique : Approche, caractéristiques, nature, méthodes

Jadou Jibril
2022 / 5 / 4

Thème : Mentalité islamique
La mentalité des juristes et des commentateurs, dans la grande majorité d entre eux, a continué à lancer des interprétations, des explications de situations et leurs contraires, et ce, pour justifier des mythes et les fabrications qui ont été tissés sur le Coran, le Prophète et l histoire ancienne de Islam. Tant que les musulmans en général avalent sans examen et sans passer par l esprit critique et l’utilisation de la raison, chaque fois qu une contradiction émerge, dans le Coran ou la Sunna, des extraits tout faits leur sont jetés pour surmonter l embarras.
Ainsi, cette mentalité a fortement contribué à sortir l Islam, le Coran et la Sunna du cercle de l histoire. Aujourd hui, l héritage et le récit islamiques sont en difficulté à cause de ce que cette mentalité a produit au cours des siècles. Notez que ces dilemmes se sont intensifiés dans un monde qui a connu des développements énormes et sans précédent au niveau de la compréhension de l’univers, des lois de la nature et du déchiffrement de ses mystères. Mais cette mentalité est restée inchangée et enracinée en dehors du cercle de l histoire. En fin de compte, cette mentalité est arrivée à une situation qui la rendait incompatible avec le développement de l humanité et de la connaissance, et ainsi la possibilité d une réforme réelle et d’une opération corrective des distorsions, sont est devenues très difficiles, et peut être, hors de portée.
Parmi les caractéristiques de la vénérable mentalité mercurielle apologétique :
- Pensée analogue -;-
- Concernant le droit de connaitre : distinction abusive entre "sphère restreinte, l’élite, qui le doit de tout connaitre" d’un côté et de l’Aure, "la large sphère des gens auxquels on doit cacher des choses" / « KHASSA » et « AWAM » -;-
- élucubrations et fabrications par moments, pour surmonter les gênes ou les contradictions flagrants.
C est un état d esprit basé sur la pensée analogique et non sur la pensée analytique. Cette pensée analogique est la dominante jusqu à présent, sur la méthode fatwa dans les sciences et la théologie de la charia.
L avis du "spécialiste" reconnu possédant une certaine reste celui à prendre en compte en toute matière et domaine. C est ce qu on appelle le caractère aristocratique de la plupart des domaines du savoir dans le monde islamique à travers les âges.
Cette distinction stricte – entre « khassa » et « awam »- conduit - horriblement - à vénérer les juristes comme détenant « le vrai des choses », et à qui il faut obéir, stricto sensu. Ce qui a contribué à l ossification du savoir islamique, à la calcification de l héritage islamique et à la pratique de l intimidation des gardiens de la structure de l héritage islamique et du système intellectuel et cognitif islamique. Cela peut expliquer, aisément, le refus, par les musulmans, de l’innovation -;- et aussi le fait qu’ils n’ont pas réellement bénéficié des innovations scientifiques et intellectuelles de leurs érudits à l âge d´-or-de la civilisation islamique et n’ont pas pu accomplir l achèvement de la voie qu ils ont inaugurée en cette ère de génie, comme si leurs innovations n affectaient pas vraiment la société dans laquelle ils vivaient, ou comme si leurs efforts avaient été vains, mais d autres en ont profité.
La vénérable mentalité apologétique et mercurielle a continué à produire des « idées toutes faites » pour surmonter l embarras. En fait, elle n avait pas le choix, car la « fabrication » impose une autre « fabrication » pour justifier la précédente, et chaque « fabrication » devient une ancre ou une base de soutien, et ainsi de suite. C est parce qu elle a adopté des soi-disant thèses qui l ont plongé dans diverses situations difficiles et un grand embarras, et qui se sont accumulés au fil des siècles, au point que les chercheur, quand ils ont commencé à examiner l histoire primitive de l islam, ils se sont trouvés face à un trou noir. Le récit et l héritage islamiques constituent, actuellement une mine contenant des tonnes de sables et quelques rares grammes de pierres précieuses.
Il semble que la fonction première de la vénérable mentalité mercurielle apologétique se soit confinée à la défense, à la justification et à la vénération. Le sacré est égal à la vérité absolue, et il n a d autre rôle que de reconnaître cette équation et de travailler à la défendre par tous les moyens possibles. Pour atteindre cet objectif, un amalgame "d armes et d’outils" a été innové et mobilisé pour garantir une issue à toute ambiguïté ou pour passer par-dessus des contradictions flagrantes et sans les éliminer.
Le système cognitif de l héritage islamique est resté «un» dans son essence, clonant à plusieurs reprises son entité et la reproduisant en transférant et en ruminant au sein du troupeau. C était comme si le chemin de la connaissance, de la conscience et de la réalisation de la raison s était arrêté [au point final de l histoire] à un moment historique du temps humain, alors la question était résolue. Tout ce qui vient après ce moment n est que répétition après répétition, et ainsi de suite. Cette réalité a été renforcée, voire imposée par défaut, par l arme du renoncement et de l expiation, et présentée comme la seule option qui n a pas de seconde. Ainsi, aujourd hui, l avenir des musulmans est derrière eux et non devant eux, et il n y a donc pas besoin de réflexion et de diligence.
La mentalité émanant de ce processus cognitif suit le même chemin sans aucun changement, à savoir révérence, glorification, et souvent condamnation pour blasphème. Elle demeure habitée par des symptômes de passion, de parti pris, de fanatisme et du refus de l autre. Il n’est pas venu à l esprit des musulmans - même pour un instant - de s arrêter pour procéder à un examen. En réalité ils n’ont vu aucune utilité à le faire puisqu’ils détiennent la pure verité, et il n’y a rien à changer ou à améliorer.
Ce qui régit encore la vénérable mentalité mercurielle apologétique, c est la logique de l intervention divine dans le cours de l événement historique, et donc il n’y a rien à -dir-e ou à revoir.
L histoire, dans la perspective de la vénérable mentalité mercurielle apologétique, se réalise selon une logique téléologique et est préréglée par une sagesse énoncée dans la "tablette préservée" [Lawh Mahfoud - tablette éternelle] avec tous les détails et toutes les subtilités. Cette proposition est, en fait, une large porte - grande ouverte - à tout moment et en tout lieu, permettant d éviter ou de se débarrasser de tout ce qui pourrait gêner, même s il s agit d une réalité tangible qu il faut reconnaître coute que coute.
Le produit de la vénérable mentalité mercurielle apologétique diffère du produit des études basées sur la recherche, l examen et le questionnement, en ce que le premier est loin des divers développements dans tous les domaines, tandis que le second a été imprégné – ou au moins plus près - par la voie du développement cognitif, en phase avec le langage de l époque, respectueux de l esprit du destinataire et rejetant la distinction entre "khassa/ Awam », considérant qu il est supposé que chacun a le droit de connaître les « faits » sans tutelle des esprits au lieu de l’en priver sous prétexte de protection ou par peur d un malentendu ou par crainte d ouvrir la porte au doute et au questionnement critique.
La vénérable et apologétique mentalité mercurielle ne se lasse pas de répéter que son but est de protéger l esprit des "gens ordinaires", des jeunes et des fidèles de ce qui pourrait nuire à leur foi. C est pourquoi les oulémas s érigent en gardiens de la structure de l héritage islamique et en tuteurs des Awam –des simples gens- , plutôt ils se considèrent comme des lieutenants de Dieu sur terre [les propriétaires de la solution et du contrat], et que le "troupeau" n a qu’à obéir, à suivre, à répéter et à ruminer ce qui été dit.
Aujourd hui, cependant, il semble clair que le moyen le plus efficace de sortir du " cercle grégaire ", et ainsi d affronter la vénérable mentalité mercurielle et apologétique, est de répandre l adoption de la méthode de percussion d argument par argument. C est un chemin capable de révéler la vérité de cette mentalité et de la précipitation de ses thèses et d exposer ses origines. Ce qui est aussi susceptible de montrer également la réalité de ses différentes « armes et outils conceptuels et normatifs » qu elle adopte pour mener à bien sa fonction principale.
L un des outils de la vénérable et apologétique mentalité mercurielle et apologétique, est la fermeture des portes de l ijtihad pour longtemps, et c est ce qui a établi le cercle du «troupeau» subordonné. Et elle a tenu à garder ces portes fermées, considérant que ce que les prédécesseurs ont atteint est le plus complet et le plus correct, et qu on n a d autre choix que de le prendre en bloc, de l avaler, de le ruminer et de le reproduire à jamais.
Parmi ses outils aussi, la confusion et la désorganisation. L approche de la vénérable mentalité apologétique et mercurielle implique souvent un mélanger et une désorganisation des idées -;- et non pas de manière ordonnée et régulière, qui garantit la distinction entre les prémisses et les résultats, et permet de les examiner. Son recours au brassage est resté l un des moyens les plus adoptés pour confronter ceux qui ne sont pas d accord et ceux qui souhaitent questionner et scruter.
Parmi ses méthodes figurent la flottaison et l ambiguïté, les cacheteries et voiler la vérité en vue d’éviter l’embarras ou le silence sur ce qui peut. Ainsi, il devient très difficile de comprendre ce qui s est passé réellement, et impossible de faire la distinction entre faits, ajouts et fabrications.
Le flottement , le flou, le voilement et la torsion des faits ont permis à la vénérable mentalité mercurielle de vaincre l embarras, car toutes les possibilités demeurent acceptables, sans privilégier souvent l une d entre elles. Ainsi, l événement, l incident ou l information perd son efficacité, sa précision et sa crédibilité.
La réaction de la vénérable mentalité apologétique et mercurielle est restée inchangée. Chaque fois que des faits embarrassants ont été révélés - à la suite d études basées sur la recherche scientifique et les dernières découvertes de la science - elle fait recours à l adoption de la théorie du complot, qui est devenue sa réaction durable privilégiée chaque fois que bouleverserait ses constantes sont bouleversées ou présentées à nu. Quelques fois, les réactions de la vénérable et apologétique mentalité mercurielle indiquent que les études récentes adoptent des méthodes modernes et incluent une richesse d informations et de connaissances et sont décrites comme audacieuses, mais elles avertissent de leur danger pour la foi. Elle - c est-à--dir-e cette mentalité - ne prend pas le chemin de la réfutation et de la réponse qui utilise le langage de l époque, mais considère plutôt tout cela comme une simple conspiration des ennemis de l islam et de son prophète.
Le système intellectuel et cognitif islamique est encore habité par un certain nombre de thèses entravantes, telles la sacralisation du texte du Moushaf - oui je dis bien le texte du corpus coranique que nous avons aujourd hui, et je ne dis le Coran. Depuis que le Moushaf est devenu sacré, à la fois verbalement et graphiquement, la vénérable mentalité mercurielle et apologétique considérait le moindre changement dans le mot sacré ou son examen et son interrogation, comme une déviation ou même un "crime" qui conduirait à la corruption de la religion et la perte de croyance ou à des troubles sociaux.
Il semble que la contrainte de la sanctification du texte ait été confirmé depuis la composition de "la vulgate d’Othman" après une tentative de destruction des autres manuscrits du Coran écrit, de sorte que le Coran d Othman est devenu une loi absolue qui ne pouvait pas être autorisée à en changer ne serait-ce qu un iota, et cette compréhension (conviction) était enchâssée parmi les musulmans.




Add comment
Rate the article

Bad 12345678910 Very good
                                                                        
Result : 70% Participated in the vote : 11