ترجم الموضوع الى العربية
 ترجم محتوى الصفحة الى الانكليزية باستخدام خدمة كوكول - الموقع غير مسؤول عن الترجمة

La Tunisie : Violations policières contre le citoyens dans la 3ème jour de confinement

Soufiene Bouzid
2020 / 3 / 24

Une vidéo circule sur les réseaux sociaux, ce matin du mardi 24 mars 2020, montrant des patrouilles des forces de l’ordre « demandant » aux citoyens de rentrer chez eux. La scène a eu lieu au milieu de l’avenue de l’Indépendance, au Bardo (banlieue ouest de Tunis), comme Business News a pu le constater à partir d’une vidéo filmée par une riveraine. On y voit les patrouilles s’arrêtant au bon milieu de la chaussée et interpeller brutalement un citoyen, puis le poussant de force à l’intérieur d’un panier à salade. Quelques secondes plus tard, on voit un policier, en noir, courir derrière un jeune pour lui donner un coup de pied aux fesses, tout en l’insultant et insultant sa mère en lui intimant l’ordre de rentrer. Plusieurs autres continuaient, au même moment, à injurier les autres citoyens, hommes, femmes et enfants confondus.

La scène a lieu au troisième jour du confinement et au lendemain du communiqué du ministère de l’Intérieur avertissant les citoyens qu’il n’hésitera plus à appliquer la loi contre tous ceux qui ne s’y conforment pas.



Le souci avec ce type de communiqués, c’est que les ordres du ministère de l’Intérieur sont mal interprétés par ses représentants sur terrain. On continue encore à mélanger application stricte de la loi et abus policiers, que ce soit par le geste ou la parole. Nos agents n’ont pas été formés pour donner des ordres fermement tout en se faisant respecter, croyant que l’injure et l’agression physique sont les seuls moyens de se faire respecter. Ceci est peut-être valable avec des voyous, mais pas avec des citoyens inconscients et mal sensibilisés du danger auquel ils s’exposent et ils exposent les autres.

Autre souci avec d’autres patrouilles, ils intiment l’ordre de rentrer à des personnes allant à leur travail et faisant partie des 1,5 million qui vont devoir assurer la roue économique durant le confinement.

Quelques jours de flottement et un peu de pédagogie, le temps que les personnes intéressées obtiennent leur ordre de mission et leur laissez-passer, ne pourraient que servir l’image d’une police républicaine et le prestige de l’Etat. Avec un tel comportement, il y a de forts risques que les gens n’aillent plus à leur travail, que des entreprises ne puissent plus payer leurs salariés et que les choses empirent au lieu d’aller dans le bon sens.

lien de la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=UucKtgqSDsI&feature=emb_title&fbclid=IwAR3U9CQiKGqEECfnlA1_vXTK_hvvkP2Z15s4r_28dPsl3jGxTMZRq4cTJ-8

Source : businessnews




Add comment
Rate the article

Bad 12345678910 Very good
                                                                                    
Result : 100% Participated in the vote : 1