ترجم الموضوع الى العربية
 ترجم محتوى الصفحة الى الانكليزية باستخدام خدمة كوكول - الموقع غير مسؤول عن الترجمة

Khouribga – la république marocaine démocratique socialiste populaire le 27/07/2016

Muhammad FAKAK
2016 / 8 / 2


« C’est tout le Maroc républicain qui doit se dresser contre la menace grandissante du roi antipatriote impérialiste fasciste sioniste »
Che Guevara Mohammed ibn Abdel Karim el khat tabi ibn Asahara ibn Asahara Mohammed Mohamed Fakkak.
Nul mouvement n’apporterait un remède véritable à la crise structurelle, à la détresse des citoyennes, des citoyens comme la révolution populaire socialiste radicale contre ce traitre roi « galaouite », néo- colonialiste, néo- comprador qui a toujours eu pour effet de détruire la fleur de la nation marocaine, arabe, et africaine.
Le peuple marocain n’est pas orphelin, il endure tout avec patience, résistance, malgré qu’ il a mal nourri, exploité, dominé, opprimé, aliéné, épuisé, affamé, gouverné par une bande de roi prédateur , de corrupteur, de violeurs, de voleurs mais il refuse un jour les traitements injustes, inégaux, anti- nationaliste , anti- démocratique, anti – populaire, c’est une mafia toute aussi cruelle, sauvage, raciste, fasciste.
Comment resterons – nous soumis à la dictature « galouite » illégitime !? Car je peux démentir le mythe qui prétend que ces violeurs, ces voleurs, ces menteurs avaient des liens de parenté avec la famille du prophète Mohammed ibn abdallâh !?
Il ne faut pas oublier que la révolution ne s’achève pas avec la révolution du Mohammed ibn Abdel Karim e khattabi, ou avec le mouvement révolutionnaire du 20 février.il faut plusieurs naissances révolutionnaires pour faire une nouvelle république démocratique progressiste avant b- garde laïque socialiste populaire révolutionnaire indépendante, si non, il peut arriver que l’on n’entre jamais véritablement dans le monde révolutionnaire, moderne, contemporain.
Il faut savoir, grand prédateur mondial : Mohammed six que la tempête révolutionnaire à travers les pensées républicaines du mouvement populaire socialistes du 20 février- comme celle qui vient encore à notre rencontre dans la révolution nationaliste résistante populaire, n’est né du trône sanglante de Mohammed v, elle du fond des peuple, et elle laisse derrière elle un accomplissement qui, comme tout accomplissement, retourne au fond des masses populaires et des masses ouvrière opprimées, exploitées gouvernées par des chiens de garde, des fils des putains, des fils des prostituées,.
Voila la grande vérité qui doit pouvoir bénir la révolution marocaine arabe -print-anière démocratique socialiste populaire indépendante, et qui doit faire annuler, tomber, écraser, effacer, détruire une monarchie d’un « roi » néo- colonialiste, prédateur, anti- nationaliste n anti – démocratique, anti- populaire, impérialiste, sioniste fabriquée, falsifiée, dépourvue de la liberté, de l’égalité, de l’injustice, de la dignité humaine, de l’indépendance, de la souveraineté du paix, de l’amour, de la tolérance, de la philosophie scientifique matérialiste, dialectique, historique, de lieu et d’image.
parce que si le Maroc s’est à tel point asséché, déserté de pensées républicaines révolutionnaires populaires, c’est dans le désordre, c’est dans le chaos, dans





La ruse et la dictature, la violence, le terrorisme, le nazisme, l’obscurantisme, le tyrannisâmes et la force sont les meilleurs armes pour ces chiens, ces bâtards, ces fils des putains, des prostituées, horrifiés parle crime abominable du roi criminel, assassin, bourreau.
La dictature cessera – t- elle de s’acharner contre le peuple marocain, ce peuple qui a besoin de tourner le dos à son passé plus noirceur, pour se lancer dans une nouvelle existence qui promettrait une substance, une nature bonne et généreuse de la liberté, de l’égalité, de la démocratie, de l’indépendance, de la souveraineté de la justice sociale, des droits de la femme, des droits de Lhomme, des droits à la liberté religieuse, à la grève, à la paix, et à l’amour, à la fraicheur, à la lumière, à la tendresse, à la vie de forte intéressante, importante pour l’avenir, heureuse, joyeuse, brillante, nouvelle et active.
Je conserverai toujours un noble sentiment, un profond de compassion pour le malheur de mon bien- aimé le peuple marocain, et les classes prolétaires.
Je combattrai toujours pour honorer la grande martyre éternelle Saida lemnabhi, qui dort dans la ville de Marrakech et qui est marquée à jamais par la dictature du prolétariat, socialiste, communiste, avant- garde, progressiste marxiste – léniniste, cette immense militante, combattante , résistante et révolutionnaire radicaliste est un acerbe critique de son époque révolutionnaire et de la société marocaine douloureuse sous la révolution démocratique socialiste populaire, il aurait eu le mérite, le digne d’être le soleil qui brillera toujours dans tous les temps et dans tous les pays.
Mais j’ai l’intention de soutenir que c’est une chance extraordinaire, significative, c’est une meilleure chose de visiter Saïda.
Si l’esprit des martyres, et des martyrs reviennent sur terre pour visiter les consacrés par l’affection de ce qu’ils ont aimés durant leurs vies, je veux croire que l’ombre rouge de Saïda plane parfois au dessus de la ville divine de Marrakech ».
victoire sur la monarchie antipatriote raciste, fasciste, néocolonialiste.
Victoire sur Mohammed six fils de Hassan deux qui avait assassiné, tué Saïda.
Vive le front démocratique radicale avant – garde progressiste socialiste communiste marxiste – léniniste.
L INTERNATIONALE
Couplet 1 :
Debout! l âme du prolétaire
Travailleurs, groupons-nous enfin.
Debout! les damnés de la terre!
Debout! les forçats de la faim!
Pour vaincre la misère et l ombre
Foule esclave, debout ! debout!
C est nous le droit, c est nous le nombre:
Nous qui n étions rien, soyons tout:

Refrain :
C’est la lutte finale
Groupons-nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain :

Couplet 2 :
Il n’est pas de sauveurs suprêmes:
Ni Dieu, ni César, ni Tribun.
Travailleurs, sauvons-nous nous-mêmes
Travaillons au salut commun.
Pour que les voleurs rendent gorge,
Pour tirer l’esprit du cachot,
Allumons notre grande forge!
Battons le fer quand il est chaud!

Refrain

Couplet 3 :
Les Rois nous saoulaient de fumées
Paix entre nous! guerre aux Tyrans!
Appliquons la grève aux armées
Crosse en l’air ! et rompons les rangs!
Bandit, prince, exploiteur ou prêtre
Qui vit de l homme est criminel
Notre ennemi, c est notre maître:
Voilà le mot d ordre éternel.

Refrain

Couplet 4 :
L engrenage encor va nous tordre:
Le capital est triomphant
La mitrailleuse fait de l ordre
En hachant la femme et l enfant.
L usure folle en ses colères
Sur nos cadavres calcinés
Soude à la grève des Salaires
La grève des assassinés.

Refrain

Couplet 5 :
Ouvriers, Paysans, nous sommes
Le grand parti des travailleurs.
La terre n’appartient qu’aux hommes.
L oisif ira loger ailleurs.
C est de nos chairs qu ils se repaissent!
Si les corbeaux si les vautours
Un de ces matins disparaissent …
La Terre tournera toujours.

Refrain

Couplet 6 :
Qu enfin le passé s engloutisse!
Qu un genre humain transfiguré
Sous le ciel clair de la Justice
Mûrisse avec l épi doré!
Ne crains plus les nids de chenilles
Qui gâtaient l arbre et ses produits
Travail, étends sur nos familles
Tes rameaux tout rouges de fruits!

Refrain
Version finale[modifier | modifier le code]
L INTERNATIONALE
Couplet 1 :
Debout ! les damnés de la terre !
Debout ! les forçats de la faim !
La raison tonne en son cratère,
C’est l’éruption de la fin.
Du passé faisons table rase,
Foule esclave, debout ! debout !
Le monde va changer de base :
Nous ne sommes rien, soyons tout !

Refrain : (2 fois sur deux airs différents)
C’est la lutte finale
Groupons-nous, et demain,
L’Internationale,
Sera le genre humain.

Couplet 2 :
Il n’est pas de sauveurs suprêmes,
Ni Dieu, ni César, ni tribun,
Producteurs sauvons-nous nous-mêmes !
Décrétons le salut commun !
Pour que le voleur rende gorge,
Pour tirer l’esprit du cachot,
Soufflons nous-mêmes notre forge,
Battons le fer quand il est chaud !

Refrain

Couplet 3 :
L’État comprime et la loi triche,
L’impôt saigne le malheureux
Nul devoir ne s’impose au riche,
Le droit du pauvre est un mot creux.
C’est assez languir en tutelle,
L’égalité veut d’autres lois :
« Pas de droits sans devoirs, dit-elle,
Égaux, pas de devoirs sans droits ! »

Refrain

Couplet 4 :
Hideux dans leur apothéose,
Les rois de la mine et du rail,
Ont-ils jamais fait autre chose,
Que dévaliser le travail ?
Dans les coffres-forts de la bande,
Ce qu’il a créé s’est fondu.
En décrétant qu’on le lui rende,
Le peuple ne veut que son dû.

Refrain

Couplet 5 :
Les Rois nous saoûlaient de fumées,
Paix entre nous, guerre aux tyrans !
Appliquons la grève aux armées,
Crosse en l’air et rompons les rangs !
S’ils s’obstinent, ces cannibales,
À faire de nous des héros,
Ils sauront bientôt que nos balles
Sont pour nos propres généraux.

Refrain

Couplet 6 :
Ouvriers, Paysans, nous sommes
Le grand parti des travailleurs
La terre n’appartient qu’aux hommes,
L oisif ira loger ailleurs.
Combien de nos chairs se repaissent !
Mais si les corbeaux, les vautours,
Un de ces matins disparaissent,
Le soleil brillera toujours !
Che Guevara ibn Asahara ibn Asahara Mohammed Mohamed Fakkak.




Add comment
Rate the article

Bad 12345678910 Very good
                                                            
Result : 40% Participated in the vote : 3