ترجم الموضوع الى العربية
 ترجم محتوى الصفحة الى الانكليزية باستخدام خدمة كوكول - الموقع غير مسؤول عن الترجمة

Soyons réalistes et exigeons limpossible

Mohammed Mohammed Fakkak
mohammedfakkak@yahoo.fr
2016 / 6 / 26

Marrakech – la commune république démocratique socialiste populaire unifiée indépendante le 25/06/2016.
« Quand un roi trompe, trahi, pré date, il est invinciblement forcé d’entasser, de multiplier mensonges sur mensonges »
La voie république prolétaire démocratique radicale socialiste internationale avant – garde laïque marxiste – léniniste communiste bolchevique soviétique révolutionnaire indépendante.
Che Guevara ibn Asahara Asahara ibn Abdel mati ibn el Hassan ibn Salah ibn Tahar Mohammed Mohamed fakkak .
De la ville de Marrakech, la bien – aimée, la bien sainte, la bien rouge, je salue l’histoire, la mémoire de la grande lionne Zenab nafzaouia, et le grand épervier youssouf ibn tachafine,de celle et de celui qui firent » un moment historique de la conscience universel humain, africain , andalouse, Marrakech, rabe et amazigh, de celle et de celui qui sont consacrés, qui sont les inventeurs ,les créateurs, les fondateurs de la meilleure mémoire, histoire collectifs.
Je voudrai évoquer la situation tragique du monde prolétaire de leur vies quotidiennes, de leurs souffrances, je voudrai montrer combien il n’est pas possible, raisonnable, logique pour un peuple opprimé, exploité, dominé, et ne pourra pas déclarer la révolution contre ce régime qui est le premier prédateur dans tout le monde contemporain, ainsi, c’est que ce régime corrupteur, dictateur qui est le plus dangereux pour la classe ouvrière, qui incarne une barbarie, une brutalité, une sauvagerie, ce régime royal colonialiste qui a pu rendre le Maroc comme une prostitution très noire.
Marocaines, marocains : quand et comment vous annoncez la libération de la classe populaire et prolétaire dominée par un régime de sang , de plomb, de zinc, de poussière, et de feu. ?!
Chères Citoyennes marocaines, chers citoyens marocains : combien je suis heureux si je vous rappelle le 20 février comme l’année des décisions stratégiques pour notre volonté, notre souveraineté populaires avec notre éternel historique hymne : « le peuple voudra écraser, effondrer, tomber le régime corrupteur, dictateur , néo- colonial ,néo- comprador anti – nationaliste anti – démocratique anti è populaire , raciste fasciste naziste impérialiste – sioniste, terroriste, obscurantiste , tyrannique , despote, réactionnaire.
Les décisions populaires, prolétaires révolutionnaires témoignent de la volonté collective, de la confiance dont jouit tout le peuple marocain, certes, mais, hélas ! les partis opposants politiques progressistes socialistes – démocrates opportunistes, arrivistes révisionnistes ne peuvent plus jamais devoir être à la hauteur de la responsabilité, de la confiance des larges masses populaires et celle de la noblesse de leurs causes stratégiques et essentielles.
Ainsi j’appelle le peuple marocain, femmes et hommes, à fournir des efforts supplémentaires, extraordinaires pour atteindre vite nos objectifs radicaux et révolutionnaires, et à continuer à mobiliser toutes nos génies, tous nos esprits, toutes nos pensées, tous nos cœurs, toutes nos âmes, toutes nos armées toutes nos principes matérialistes – dialectiques – historiques, toutes nos religions matérialistes progressistes humaines, pour réaliser nos projets structurants pour notre révolution république, démocratique radicale socialiste populaire et indépendante, ainsi que tous nos amours humains qui s’opposent aux opportunistes politiciens pragmatiques chauviniques arrivistes, égoïstes qui ont choisi les intérêts privés les plus fleuries du domaine trahissant, mercenaires. Qui ont profité l’occasion révolutionnaire du 20 février pour réaliser leurs plaisirs, leurs soifs, leurs passions, leurs rentabilités attentistes animalisées barbares. Ces genres inhumains veulent extraire leurs biens du régime malheureux, malhonnête.
A travers ce régime royal barbare sauvage passionné à l’assassinat, à la trahison, à la trésorerie du sang, des victimes, des proies, des martyres et martyrs. Car nous considérons l’adhésion, la participation des masses populaires à La révolution du 20 février est un pas avancé qui nous permettra de crédibiliser la révolution populaire qui voudra pour que tous les responsables nationales et locales soient être élu par l’élection libre crédible et juste. Car cette responsabilité ne soutient que les femmes et les hommes les plus mûrs , les plus méritants, les plus renommés internationalement, localement et nationalement.
Le grand but de notre révolution du 20 février est d’assurer l’indépendance politique, d’assurer aux masses populaires les droits essentiels de l’homme, de la femme , de légalité, de la justice sociale, de la dignité humaine, des droits d’expression, de changer la religion, le régime politique, pour assurer aux peuple une bonne alimentation en fond, la loi, les statuts les plus modernes, les plus progressistes, les plus laïques, les plus civiles, les plus contemporains et les plus équitables.
Cette révolution du 20 février vient couronner une série de soulèvement populaire, elle vient pour garantir aux masses populaires et à la classe prolétaire un régime républicain serein et propice pour une démocratie qui garantit le développement prospère, le droit de la grève pour l’augmentation générale des salaires, le développement de la gestion des activités politiques économiques – sociales – et culturelles, qui confirme la continuité de la révolution politique démocratique économique sociale et culturelle. Car sans révolution républicaine sociale démocratique radicale progressiste avant –garde révolutionnaire, le Maroc ne pourra plus jamais ouvrir une ère nouvelle et démocratique.
La révolution pour les marocaines et marocains devienne ainsi une partie de leurs vies, de permettant l’enrichissement, l’épanouissement de nos âmes révolutionnaires et rouges. Nous travaillons toujours sur les projets révolutionnaires visant l’amélioration de la situation tragique des classes prolétaires et populaires, de la femme exploitée, dominée - opprimée, ainsi que la protection de la jeunesse marocaine rurale.
C’est voilà notre mission d’honneur, car nous avons pour mission révolutionnaire, pour multiplier en nous les moments d’émotions révolutionnaires intenses. Car le plus important de nos nobles objectifs, projets révolutionnaires, c’est que nous sommes en train de préparer notre deuxième révolution, cette révolution serait pour nous le vrai programme stratégique, le vrai débutant. Mais le peuple marocain sait bien que nous comptons sur lui pour déclarer la révolution contre ce régime étranger qui a mis le peuple marocain dans le fond du gouffre obscur, dans un horizon plombé, ces chiens islamistes criminels terroristes et les plus vils animaux, les plus bêtes, les plus stipudes qui font couvrir toute les domaines, qui sont comme des coups de couteau, comme des vermines, l’opium, la charogne la drogue, des marbres noires, comme des fosses creuses, comme des esclaves maudits, comme des vampires, des cadavres des lâches, des cochons, des singes, des chiens, des mulets, des ânesses.
Ainsi quand ce jour

Ainsi quand ce jour avec la main tremblante
je mets mon prisme dans un registre ambigu.

A le goût étrange du fruit emballé
avant de consommer la maturité à l’arbre.

Parfois je ne perçois pas son appel
depuis ma tour ailée de vieux solitaire,
mais il y a des jours où je sens réveillé le sexe
et je vais vers la femelle pour mendier un baiser -
et je sais alors que jamais je n’embrasserai l’âme
de qui n’arrive pas à m’appeler camarade…
Je sais que les parfums des valeurs pures
rempliront mon esprit d’ailes fécondes,

Je sais que j’abandonnerai les plaisirs agnostiques
de copuler des idées sans fonctions pratiques.

Je sais quel jour du combat à mort
les épaules du peuple appuieront mes épaules,
car si je ne vois pas la victoire totale
de la cause pour laquelle lutte le peuple
ce sera parce que je suis tombé dans la lutte
pour amener l’idée jusqu’à une fin suprême,
je le sais avec la certitude de la foi qui naît
en levant du plumage la coquille ancienne.



J ai voulu emporter dans la mallette
la saveur fugace de tes entrailles
et elle est restée dans l’air, circulaire et certaine,
l insulte au viril de mon espérance.

Je m en vais par des chemins plus longs que le souvenir
avec l hermétique solitude du pèlerin,
mais, circulaire et certaine, à mes côtés
quelque chose marque le rythme de mon destin.

Quand à la fin de toutes les journées
je n aurais pas déjà un futur fait chemin,
je viendrai me ressourcer dans ton regard
ce rieur jalon de mon destin.

Je m en irai par des chemins plus longs que le souvenir
enchaînant des adieux dans le flux du temps.

Partons au Combat

Partons,
ardent prophète de l aurore,
par les sentiers cachés et abandonnés,
libérer le vert crocodile que tu aimes tant.
Partons,
vainqueurs de ceux qui nous humilient,
l esprit rempli des étoiles insurgées de Marti,
jurons de triompher et de mourir.
Quand ta voix répandra aux quatre vents
réforme agraire, justice, pain, liberté,
à tes côtés, avec les mots,
nous serons la.
Et quand viendra la fin du voyage,
la salutaire opération contre le tyran,
à tes côtes, espérant la dernière bataille,
nous serons là.
Et si le fer vient interrompre notre voyage,
nous demandons un suaire de larmes cubaines
pour couvrir les os des guérilleros
emmenés par le courant de l histoire américaine.

Ibn azzahraa azzahraa Mohammed Mohammed Fakkak




Add comment
Rate the article

Bad 12345678910 Very good
                                                                                    
Result : 100% Participated in the vote : 1