ترجم الموضوع الى العربية
 ترجم محتوى الصفحة الى الانكليزية باستخدام خدمة كوكول - الموقع غير مسؤول عن الترجمة

« Que feriez – vous Mohammed six si vous deveniez soudain pauvre misérable ?

Mohammed Mohamed Fakkak
2016 / 4 / 21

La commune de Khouribga républicaine prolétaire le 21.04.2016

La voie républicaine prolétariste démocratique radicale progressiste avant – garde socialiste internationale marxiste – léniniste communiste bolchevique soviétique révolutionnaire indépendante.
Che Guevara ibn Asahara ibn Asahara ibn Salah Eddine ibn Mohammed ibn Abdel Karim el khattabi ibn Abdel mati ibn el Hassan ibn Salah ibn Tahar Mohammed Mohamed Fakkak.
« Qu’appelle –t- on et que signifie la démocratie du roi prédateur, chien de garde des intérêts des impérialismes américaines - israéliens sionistes nommé Mohammed six -;- fils du maréchal Lyautey, fils du traitre le pacha laglaoui ?
C’est comme avait dit Che Guevara : » la démocratie est le gouvernement de la bourgeoisie colonialiste compradoriste quand elle n’a pas peur »c’est ce qui arrive à Mohammed six, employé, comme chien de garde sans avenir chez ses maitres américains – israéliens – sionistes, ce roi prédateur qui se trompe et assiste en compagnie d’une grande étrange, vielle lobby islamiste terroriste tyrannique -;- déposte, obscurantiste réactionnaire, qui veulent rendre tout le Maroc comme des funérailles pour qu’ils resteront seulement les grands bourgeois colonialistes présentent à la cérémonie de la fortune, des biens -;- des trésors du peuple.
Que peut faire –il un peuple lorsqu’on retrouve un roi nommé « commandant des croyants »soudain à la tète des milliardaires, des mystérieux compradors, prédateurs malfaiteurs internationaux ? Pourquoi a – t- il volé, déshérité un grand peuple ? Quels autres secrets les larges masses populaires, exploitées va- t- elles découvrir ? C’est logiquement, rationnellement et naturellement que le peuple vient de déclarer la révolution contre un pouvoir de classe colonialiste dictateur, autocratique, théologique, anti- nationaliste, anti- démocratique, anti- populaire, anti- humaniste.
Il ne faut pas opposes la classe ouvrière dans une série d’aventures des erreurs mortelles dans le système des métropoles royalistes féodalisés dictateurs, terroristes capitalistes colonialistes, prédateurs, voleurs.
Mais il faut définir la stratégie révolutionnaire prolétarienne essentiellement comme une guerre de position, c’est oublier le caractère nécessairement soudain et volcanique des situations révolutionnaires qui, par la nature même de ces formations sociales, ne peuvent jamais être longtemps stables et imposent la plus grande rapidité et la plus grande mobilité dans l’attaque si l’on ne veut pas laisser échapper la chance de conquérir le pouvoir, l’insurrection, comme le soulignèrent toujours Marx et Engels, dépend de l’art de l’audace.
Bien entendu,si la révolution ne gagne pas les masses et l’armée elle – meme, il ne saurait meme etre question de lutte sérieuse. Bien entendu, l’action dans l’armée est nécessaire.
Mais il ne faut pas se figurer cette volte –face de la troupe comme un acte simple et isolé, résultant de la persuasion, d’une part, et du réveil de la conscience, de l’autre. L’insurrection de Moscou montre à l’évidence ce que cette conception a de routinier e de stérile. En réalité, l’indécision de la troupe -;- inévitable dans tout mouvement vraiment populaire, conduit, lorsque la lutte révolutionnaire s’accentue, à une véritable lutte pour la conquête de l’armée » . lénine.
C’est – à – -dir-e que Les taches, le travail révolutionnaire d’un parti marxiste – léniniste est essentiellement un travail de conversion idéologique de la classe ouvrière- d’où son identification avec le front unique dont le but est de gagner la majorité du prolétariat marocain à la révolution internationale. C’est fondamentalement que les masses sont persuadées qu’elles exercent une suprême autodétermination au sein des formations sociales du capitalisme moderne, au sein de l’ordre social existant.
Il faut lutter pour réaliser le régime républicain démocratique radical révolutionnaire socialiste, qui croit en l’égalité démocratique de toutes les citoyennes et de tous les citoyens dans ce gouvernement de la nation.
Face à cette ruée générale vers le désastre, je refuse d’adopter les positions officielles, et cherche une autre ligne stratégique -;- un front unique pour voir maintenant clairement la raison. Car je pense que le front démocratique progressiste avant – garde marxiste – léniniste unique pourrait conquérir le pouvoir de la classe prolétarienne.
Car mon insistance Sur le front unique a donc une signification claire. Pour là, il faut persuader les masses populaires et prolétariennes pour qu’elles aient abandonné leurs illusions religieuses, social- démocrate, démocratiques bourgeoises, qu’elles aient eu un état d’esprit révolutionnaire envers le régime royal raciste fasciste, qu’elles aient pu être immédiatement soulevées pour se mobiliser en vu de l’instauration de la dictature du prolétariat au Maroc.
J’insiste sur le fait que les larges masses prolétariennes et populaires devaient être gagnées au combat contre le roi prédateur fasciste -;- voleur que l’unité de la classe ouvrière pouvait et devait être atteinte par des pactes d’action entre communistes et sociaux – démocrates, et que la chute du régime raciste et fasciste, ne serait pas automatiquement la victoire du socialisme, parce qu’il y avait toujours la possibilité d’une restauration du parlementarisme.
Et d’autres termes, le front unique signifiait la nécessité d’un travail idéologico- politique approfondi et sérieux parmi les masses.
Le vrai penseur militant marxiste doive être universellement auréolé de respect. Tout socialiste révolutionnaire peut tirer profit du patrimoine de Marx, d’Engels ,de Lénine et de Gramsci, à condition de mettre en garde contre toute lecture facile et complaisante. C’est – à- -dir-e il faut préciser sur les perspectives stratégiques contre le régime royal, le féodalisme, le capitalisme, des socio – démocratiques pour réussir à renverser le régime dominant par l’attaque audacieuse des masses populaires et prolétariennes. Cette stratégie de renversement le régime royal du roi prédateur Mohammed six est alors la seule disponible pour une classe révolutionnaire dans un état policier absolutiste, qui exclu e toute possibilité de former des partis ou d’exercer à travers les masses populaires une influence constitutionnelle.
Pourquoi la révolution du 20 février aurait échoué, défait parce que les partis politiques arrivistes avaient trahir la révolution, ils veulent seulement assurer la réforme du code électoral, ils sont des partis de la social- démocratique, de l’électoralisme. Car la défaite faisait du Maroc un cas exceptionnel. L’expérience marocaine des partis politiques opportunistes menchevistes plus royaliste que le roi même était maintenant essentiellement semblable en tous points à l’ensemble de l’expérience arabe. Ils veulent que le peuple reste toujours dans le ventre du roi prédateur.
« Tout ce qui commence en comédie s’achève comme un répons dans le vide » Roberto bola nô, les détectives sauvages.
Che Guevara ibn Asahara ibn Asahara .




Add comment
Rate the article

Bad 12345678910 Very good
                                                                                    
Result : 100% Participated in the vote : 1